RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/05/2017

Des "records mondiaux" du nombre de victimes dues à des catastrophes naturelles

Sébastien Arnaud



L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) publie un rapport dans lequel sont recensés les phénomènes naturels les plus meurtriers. On y trouve entre autres cyclones tropicaux, tornades, foudre et orages de grêle.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.

Foudres, cyclones, orages de grêle...Les catastrophes naturelles les plus meurtrières viennent tout juste d'être recensés dans un récent rapport de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).L'importance des alertes précoces et de la prévention des catastrophes est soulignée dans ce rapport.

L'Organisation météorologique mondiale vient d'annoncer des «records mondiaux» pour ce qui est du nombre de victimes dues à des cyclones tropicaux, des tornades, la foudre et la grêle. Pour la première fois, les incidences de phénomènes spécifiques ont été répertoriées dans les Archives mondiales de données relatives aux extrêmes météorologiques et climatiques relevant de l'OMM (WMO Archive of Weather and Climate Extremes), dans lesquelles figurent traditionnellement les records concernant la température et autres paramètres météorologiques.

Ces résultats ont été annoncés à la veille de deux grandes conférences sur l'amélioration des systèmes d'alerte précoce multidanger et le renforcement de la prévention des catastrophes, organisées par l'OMM et le Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes (UNISDR) à Cancún (Mexique) du 22 au 26 mai.

«Les phénomènes météorologiques extrêmes sèment la destruction et la mort. C'est notamment pour cela que l'OMM s'efforce d'améliorer les alertes précoces multidanger et la prévision axée sur les impacts, et tire les leçons des grandes catastrophes pour éviter des désastres futurs» a déclaré le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas. «Il faut toujours garder à l'esprit l'élément humain associé aux phénomènes extrêmes» a-t-il souligné.

Un comité d'experts relevant de l'OMM a effectué des recherches approfondies sur les chiffres officiels de la mortalité liée à cinq phénomènes météorologiques, sans tenir compte, en l'occurrence, des vagues de froid ou de chaleur, des sécheresses et des inondations. Les Archives mondiales de données concernant les extrêmes météorologiques et climatiques devraient, on l'espère, porter à l'avenir sur les incidences d'autres phénomènes. Tenues à jour par la Commission de climatologie de l'OMM, ces archives rassemblent des renseignements détaillés sur les records de froid, de chaleur, de vitesse du vent et de précipitations, entre autres phénomènes.






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche