RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
28/12/2015

Des déchets spatiaux de plus en plus nombreux




Un chercheur britannique a réalisé une vidéo qui met en lumière l’incroyable quantité de déchets en orbite laissés par des années de conquête spatiale depuis la fin des années 1950 avec les débuts du satellite Spoutnik.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Une vidéo d’un scientifique britannique montre la quantité phénoménale de déchets laissés en orbite dans l’espace après des années de conquête spatiale.
 
Un article en ligne du site www.franceinfo.fr accompagne la vidéo, montrant que la pollution de l’espace est un véritable problème environnemental à prendre en compte.
 

Une quantité monstrueuse de déchets spatiaux

L’article explique que « la pollution de l'espace ne cesse de s'accélérer »,  et qu’un scientifique britannique, Stuart Grey, également « professeur à l'University College London, a mis en ligne une vidéo montrant l'amoncellement de débris autour de la Terre ».
En outre, « la Royal Institution of Great Britain » a elle aussi mis en place « un site interactif permettant de mieux comprendre l'origine de ces déchets spatiaux. »

La visualisation de cette vidéo « montre l'évolution du nombre de débris dans l'espace, depuis le lancement du satellite Spoutnik en 1957. Ces déchets sont constitués de morceaux de satellites entrés en collision ou de bouts de fusées qui ont dérivé une fois arrivés dans l'espace, précise Mashable. »

Ainsi, l’article précise que la Nasa elle-même « observe aujourd'hui les trajectoires plus de 20 000 de débris de grande taille, pour éviter qu'ils n'endommagent les satellites de télécommunication ou la Station spatiale internationale », ajoutant que « quelque 500 000 objets de la taille d'une bille et plusieurs millions d'autres, trop petits pour être suivis à la trace, orbitent en outre autour de la Terre à la vitesse de 27 000 km/h. »
 
Lire l’article de www.franceinfo.fr dans son intégralité et voir la vidéo ici
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche