RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
01/02/2016

Des chercheurs du MIT inventent une ampoule à filament plus efficace que les LED

Sébastien Arnaud



Les caractéristiques écologiques des LED semblaient sur le point de faire disparaître, petit à petit, les ampoules classiques. Des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) pourraient remettre en question cette tendance avec un nouveau type d’ampoules à filament.


Pixabay, photo libre de droit
Pixabay, photo libre de droit
Les LED sont l’avenir. Cette affirmation s’est rapidement transformée en dogme dans un domaine où les économies d’énergie sont au cœur des préoccupations. Leur durée de vie plus longue et leur niveau faible de consommation d’énergie. « Mais ça, c’était sans compter sur l’apparition des premiers doutes sur leur efficacité, suivis par la réticence des collectivités locales à y investir , l’évocation de « maladies de jeunesse », ou encore le changement qu’elles provoquent dans l’éclairage au cinéma » commente le journal économique Les Echos.

Alors que les premiers doutes commencent à se faire entendre, des chercheurs du très prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT) avancent une alternative aux caractéristiques prometteuses.
 

Technologie de « recyclage de la lumière »

Le problème avec une ampoule à filament, c’est que la lumière est le résultat de la chauffe du filament. C’est de ce phénomène que le gaspillage d’énergie s’opère. Les chercheurs du MIT Soljačić, Joannopoulos et Davis auraient donc trouvé la parade en appliquant une structure cristalline autour du filament. « D’ordinaire, une ampoule à filament n’est efficace qu’à 5%, puisque 95% de son énergie s’échappe dans l’atmosphère. À titre de comparaison, les LED sont efficaces à 14%. La version 2.0 de l’ampoule à incandescence du MIT pourrait être efficace à 40%, soutiennent ses créateurs » résument Les Echos.

« Ce prototype est une preuve de concept, nous ne sommes pour l’instant qu’au bas de l’échelle de ce qu’il sera un jour possible de faire » explique le professeur Soljačić. Selon lui, l’intérêt de ce type d’ampoules ; par rapport au LED, repose sur un rendu des couleurs nettement meilleure et « c’est précisément la raison pour laquelle les ampoules à incandescence ont prédominé pendant si longtemps. »

Plus qu’esthétique, cette différence de couleur pourrait être à l’origine de troubles du sommeil et de détérioration de la vue causés par la lumière bleue des LED.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche