RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/08/2016

Corse, création d’un nouveau parc naturel marin

Sébastien Arnaud



Ségolène Royal a signé le décret de création du Parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate. Il s’agit désormais du plus vaste parc naturel marin de la métropole française. Pour l’Agence des aires marines protégées c’est une victoire dans la protection du patrimoine naturel français.


ILD
ILD
Mi-juillet, sans que l’information ne soit beaucoup reprise, la ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a signé le décret pour la création d’un nouveau parc marin français en Corse. Le Parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate, est le plus grand de la métropole française avec 6 830 km2. « Ce Parc, dans lequel l'ensemble des acteurs locaux seront représentés, constitue une nouvelle opportunité pour l'île de Beauté, déjà pionnière et exemplaire en matière de protection de ses espaces naturels terrestres et marins » se félicite par communiqué l’Agence des aires marines protégées.
« La création de ce nouveau Parc s'inscrit dans le cadre de l'analyse stratégique régionale de la Corse, approuvée en 2012 par l'assemblée de Corse. Elle vise à classer 15% des eaux marines corses en aires marines protégées d'ici 2020 (20% à l'échelon national de la France et 10% à l'échelon international) » continue le texte.
 

Le huitième parc marin français

En comptant ce dernier venu, il y a désormais huit parcs marins en France. « Élaboré en concertation avec les différents acteurs au cours de groupes de travail, ce projet a fait l'objet d'une enquête publique du 18 février au 12 avril 2016 et d'une consultation réglementaire auprès des structures intéressées. Les éléments constitutifs du Parc ont reçu de la part du commissaire enquêteur un avis favorable sans réserve et auprès des structures intéressées, le projet de parc naturel marin fait l'unanimité en sa faveur » explique l’Agence des aires marines.

Avec ce statut bien particulier, les autorités espèrent protéger un peu plus encore la zone d’éventuels dangers ou nuisances qui pourraient nuire à ce patrimoine maritime extraordinaire. Une bonne nouvelle pour les amoureux de la Corse qui craignent que le tourisme et les affluences estivales n’abiment ce joyau naturel français.  
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche