RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/02/2015

Conférence de Paris, l’engagement des élus locaux




Les élus locaux se sont retrouvés fin janvier à Bordeaux pour formuler leur engagement pour la préparation de la Conférence de Paris sur le climat. Ségolène Royal a salué cette initiative qui doit ouvrir la route à un accord climat.


« Réunis ce jeudi 29 janvier 2015 à Bordeaux à l'occasion des Assises nationales de l'énergie, les représentants des élus locaux et régionaux ont tenu à exprimer la volonté des territoires de répondre à l'urgence du défi lié au dérèglement climatique dont les derniers travaux du GIEC ont montré l'ampleur des impacts sociaux, environnementaux et économiques à craindre » commence le ministère de l’Écologie dans un communiqué.
 
L’engagement des élus locaux, de la majorité ou de l’opposition, est un signe encourageant pour le gouvernement qui veut aborder l’organisation de la Conférence sur le climat à Paris avec un consensus national sur les objectifs et mesures à mettre en œuvre.
 
« Grâce à l'intelligence des territoires, grâce au soutien des citoyens et des citoyennes réunis par leurs élus, l'accord climat sera possible »  a salué Ségolène Royal.
 

Collectivités « en première ligne »

L’Association des maires de France (AMF) a publié un communiqué pour expliquer le sens et la portée de la démarche des élus locaux. « Témoins de l'évolution désormais perceptible du changement climatique, nos concitoyens sont aussi de plus en plus conscients donc concernés par la nécessaire adaptation de nos comportements vers une plus grande sobriété énergétique. De même, ils sont aussi conscients de l'opportunité en matière de développement que représente l'acte de produire, de transformer ou encore de distribuer une énergie locale et de décarboner nos activités » explique le texte.
 
Le texte signé par Anne Hidalgo (Paris), Alain Juppé (Bordeaux) et François Baroin (Troyes) continue :  « Si nous, collectivités territoriales, sommes en première ligne des attentes de nos concitoyens en matière d'infrastructures ou d'incitations diverses, propices à l'action, nous sommes également les mieux placées pour mobiliser l'ensemble des acteurs des territoires avec lesquels nous échangeons au quotidien et constituons à ce titre des interlocuteurs incontournables des futures négociations et ensuite, de leur mise en œuvre. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche