RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/02/2014

Cigéo, le panel de citoyens « a priori pas hostile » mais à certaines conditions




L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a publié un communiqué annonçant la remise de l’avis sur le Cigéo par un panel de citoyens. Ces derniers ne sont « a priori pas hostiles » sous certaines conditions.


Cigéo, le panel de citoyens « a priori pas hostile » mais à certaines conditions
Le panel de dix-sept personnes réuni par la Commission nationale du débat public a rendu son avis lundi 3 février. L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a publié un communiqué dans lequel elle « se félicite de la tenue de la conférence de citoyens et des échanges entre le panel et les experts d'horizons différents qui montrent qu'il est possible de dialoguer de manière ouverte et dans le respect mutuel sur les enjeux liés à la gestion des déchets radioactifs. »
 
L’Andra prendra note de l’avis des citoyens qui « vient compléter les nombreuses expressions locales et nationales pendant le débat public (154 cahiers d'acteurs, plus de 1500 questions, plus de 600 avis). » L’Agence se prononcera mi-mai sur « l’ensemble des suites à donner au débat public » après que le débat de la Commission particulière et le bilan de la Commission nationale voient le jour.

Panel de citoyens « a priori pas hostile » mais...

Le panel qui a étudié le projet dit qu’il « n'est a priori pas hostile à Cigéo aux conditions que le temps soit pris pour la réalisation de tests en conditions réelles et grandeur nature, et que ceux-ci puissent fournir des résultats satisfaisants. » L’étude des risques et de la « récupérabilité » est ainsi jugée centrale dans le processus de validation du projet.
 
Les dix-sept personnes, qui se sont mis d’accord à l’unanimité, ont affirmé qu’il fallait « d’une part se donner les moyens de trouver des solutions alternatives ou complémentaires, et d'autre part, de réaliser une expérimentation en grandeur réelle ». Selon eux, « il faut un temps supplémentaire et que le calendrier actuel des autorisations officielles prévu par l'Andra ne  parait pas réaliste sans une phase d'expérience grandeur nature. »

« L'Andra prend acte de la demande d'un démarrage progressif de Cigéo, qui complète et renforce la démarche qu'elle avait présentée à l'occasion du débat public : développement par étapes du stockage avec des points de rendez-vous réguliers, sous le contrôle de la société » annonce le communiqué. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche