RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/02/2016

Choisir le management de l’environnement




Les entreprises et les collectivités sont désormais obligées de respecter les récentes réglementations mondiales et européennes concernant les questions environnementales.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du journal Le Monde de l’Education explique que « pour y parvenir, elles font appel à des spécialistes et à des techniciens capables de mettre en place des diagnostics environnementaux et d’en assurer la communication. »
 
Ange Nzihou, directeur du laboratoire Rapsodee, associé au CNRS,et enseignant-chercheur à Mines Albi, explique : « Un nouveau marché de l’écologie a émergé. Les industriels commencent à comprendre qu’ils y ont un intérêt économique. »

Sabrina Brullot, responsable de la spécialité « ingénierie et management de l’environnement et du développement durable » du master sciences, technologies et santé à l’université de technologie de Troyes (UTT), ajoute : « L’écoconception est devenu un critère de différenciation pour les entreprises. Plus de 80 % de nos élèves trouvent un emploi rapidement après l’obtention de leur diplôme. Beaucoup travaillent dans des PME et dans des bureaux d’études, d’autres chez EDF, à la SNCF ou chez Airbus »
 

Des nouveaux besoins

L’article du Monde souligne qu’« en réponse à ces nouveaux besoins, l’offre de masters professionnels en management de l’environnement s’est étoffée dans les universités. Des écoles de commerce proposent des mastères spécialisés (MS ; bac + 6), beaucoup plus onéreux, à l’attention des cadres ayant plusieurs années d’expérience, à l’image du MS 'responsabilité sociétale des entreprises – développement durable ' de l’Institut supérieur d’ingénierie et de gestion de l’environnement (Isige), le centre de formation de l’Ecole des mines de Paris. »

Par ailleurs, « chaque formation a sa spécialité  : traitement des eaux et des sols, recyclage des déchets, communication environnementale, etc. »

Sylvaine Trinh, directrice du master « développement durable et organisations » à l’université Paris-Dauphine précise : « ces métiers nécessitent une formation pluridisciplinaire. Les quatre disciplines majeures de notre formation sont la gestion, l’économie, le droit et la sociologie . »
 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche