RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/07/2014

Chine : de la viande avariée chez McDonald’s et KFC

Roxanne Alvis



La ville de Shanghai a fermé une usine du fournisseur américain OSI Group, soupçonnée d’avoir vendu de la viande périmée à de grands groupes de restauration rapide, dont McDonald’s et KFC. McDonald’s a déclaré avoir « immédiatement » arrêté d’utiliser la production de cette usine.


(Wikimedia)
(Wikimedia)
L’affaire a éclaté après la diffusion par la télévision locale d’un reportage montrant des employés de l’usine d’OSI en Chine ramasser de la viande à même le sol et mixer de la viande avariée avec de la viande fraiche. Ceux-ci auraient en outre délibérément faussé l’enquête des contrôleurs de qualité envoyés par McDonald’s. Parmi les clients de l’usine figuraient également les chaînes Burger King, Papa John’s Pizza, Starbucks coffee et Subway.

D’après un communiqué de l’administration en charge de la sécurité alimentaire, les responsables locaux ont fermé l’usine et saisi les produits composés de viande périmée. Selon cet organisme, la police enquête et menace de « représailles sévères » pour des cas similaires à l’avenir. Un représentant d’OSI a déclaré que le groupe coopérait avec les autorités locales.

De son côté, McDonald’s a déclaré avoir « immédiatement » arrêté d’utiliser la production de cette usine et le groupe de restauration Yum a indiqué que ses restaurants KFC et Pizza Hut avaient également cessé de servir cette viande. OSI, qui compte plus de 50 usines de production dans le monde et dont le chiffre d’affaires dépassait les 5 milliards de dollars en 2012, fournit McDonald’s en Chine depuis 1992 et Yum depuis 2008.

En 2013, la Chine a arrêté des centaines de personnes pour des délits liés à la sécurité alimentaire, notamment la vente de viande de rat et de renard étiquetée comme du bœuf et du mouton, après une campagne de répression de trois mois. L'un des plus gros scandales remonte à 2008, lorsqu'il a été avéré que de la mélamine, avait été ajoutée à du lait pour bébé, rendant 300 000 nourrissons malades et tuant au moins six d'entre eux.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche