RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/07/2017

Capital-investissement, quel bilan des critères Environnementaux, Sociaux et de bonne gouvernance ?




Deloitte et l’Association Française des investisseurs pour la croissance (AFIC) ont publié le 4ème rapport annuel de l’engagement du capital-investissement français dans les domaines Environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG). Les chiffres montrent que l’engagement continue à gagner du terrain.


ILD
ILD
Si le secteur capital-investissement s’engage dans les domaines de la responsabilité, les effets sont tout de suite importants sur le tissu économique. En accompagnant les conseils stratégiques et opérationnels des problématiques environnementales et sociales, le capital-investissement agit sur la culture d’entreprise en général. C’est pour cette raison que le rapport annuel de Deloitte et l’Association français des investisseurs pour la croissance (AFIC) sur l’engagement du capital-investissement est intéressant. Pour l’année 2016, le quatrième rapport annuel montre que les critères Environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG) progressent.

Les données du rapport s’appuient sur les 61 membres de l’AFIC qui sont impliqués dans des sociétés qui représentent tout de même 365 0000 collaborateurs et 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Il apparait ainsi que : « 80% des sociétés d'investissement ont formalisé une politique d'investisseur responsable ;  42% dédient au moins une personne à temps plein à leur démarche ESG ; 88% intègrent l'analyse ESG à la décision d'investissement ; 56% ont un budget alloué au mécénat » rapporte Boursier.com.

« L'engagement des sociétés de capital-investissement en faveur de l'ESG s'inscrit dans une mobilisation sans précédent de l'ensemble des acteurs de la finance. Pour être à la hauteur des enjeux de développement durable et afin d'opérer une véritable transformation des modèles, il sera nécessaire de passer d'une logique de coopération entre les entreprises et leurs apporteurs de capitaux, à une logique pleinement partenariale. L'AFIC et ses membres nous montrent dans ce rapport la voie à suivre » commente Nicolas de Jenlis, le directeur développement durable du cabinet Deloitte. Un optimisme partagé par Olivier Millet, le président de l’AFIC pour qui « Le 4ème rapport annuel ESG de l'AFIC montre par la diversité de ses répondants que l'intégration des enjeux extra-financiers n'est plus réservée aux grands fonds. C'est une très bonne nouvelle »






1.Posté par Manon le 21/07/2017 10:56
Si vous êtes une PME et que vous souhaitez avoir recours à du capital investissement, contactez les experts de B&Capital

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche