RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
21/07/2016

Calculer le potentiel solaire de son toit est désormais possible




L’ONG Greenpeace propose aux habitant du Grand Est de la France un outil web qui leur permet de calculer le potentiel de leur toit en matière de panneaux solaires. Très utile, cet outil vise à sensibiliser le plus grand nombre sur le fait que le solaire est une possibilité pour tous.


ILD
ILD
Mi-juillet Greenpeace a lancé la plateforme innovante « Le solaire se lève à l’Est » qui doit permettre à tous les habitants du Grand-Est de la France de calculer le potentiel solaire de leur toit. « Révélateur du très grand potentiel énergétique et économique du solaire dans la région, cet outil web permet aux citoyens de jouer un rôle clé dans la transition énergétique » résume un communiqué de l’ONG.
 

Outil web pour une meilleur sensibilisation

Greenpeace l’assure, pour les habitants de cette région, il suffit que de quelques clics pour savoir ce que des installations solaires pourraient apporter à des particuliers ou des entreprises. « Sur cette plateforme, les habitants du Grand-Est pourront calculer le potentiel solaire de leur habitation grâce à une application web développée par In Sun We Trust et mise gratuitement à la disposition de Greenpeace. Ludique et facile d'utilisation, l'outil permet aux citoyens d'avoir un aperçu des avantages tant énergétiques qu'économiques qu'ils obtiendraient en installant des panneaux solaires sur leur toit » explique le texte.
Rappelant qu’un sondage commandé par ses soins à l’Institut CSA affirmait que 86 des sondés de la région pensaient que les énergies renouvelables auraient un impact positif sur l’économie locale, Greenpeace explique « les habitants du Grand-Est montrent un intérêt particulier pour le développement des énergies renouvelables dans leur région, tant pour des raisons environnementales, sanitaires qu'économiques. »

Avec cette plateforme, l’ONG espère donner des arguments concrets pour que les habitats fassent le pas de l’équipement solaire. En effet, une conversion populaire vers le solaire pourrait être un des piliers de la transition énergétique. « A l'échelle de la région Grand-Est, l'ADEME a calculé que le gisement du solaire est de 38,8 GW, ce qui représente 80 % de la consommation électrique actuelle de la région. Le potentiel est donc bien là mais encore trop peu exploité puisque seulement 0,6 GW de solaire sont actuellement installés » avance l’ONG.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche