RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/10/2015

COP21 : L'outil de l'IRD pour sensibiliser aux problématiques du climat




A l'occasion de la COP21, la Conférence environnementale de Paris qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre prochains, l'Institut de recherche pour le développement (IRD) propose au grand public un dispositif transmédia pour sensibiliser aux problématiques du climat.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
A l’approche de la COP21, l’IRD a mis en place une plateforme multimédia destinée au grand public et aux scolaires, afin de sensibiliser ces derniers aux problématiques climatiques.
 
Un communiqué de l’IRD souligne les objectifs de son nouvel outil transmédia.

« Inciter le grand public à s’informer »

Appelé « Le climat sous surveillance », le dispositif transmédia mis en place par l’IRD « se présente sous la forme d’une « plateforme web interactive », accompagnée de « films d'animations humoristiques, d’un grand jeu impliquant une quinzaine de classes de collégiens et de lycéens dans le monde », ainsi que « des animations lors d'événements grand public ».
 
En réalité, « ce dispositif transmédia met en scène l'instrumentation scientifique pour l'observation et l'étude du changement climatique. » Ses objectifs sont variés : « faire connaître les enjeux, les résultats, les méthodes et les métiers de la recherche pour le développement ; inciter le grand public et les scolaires à s'informer, s'interroger, se forger une opinion sur les problématiques du changement climatique. »
 
Et pour atteindre ces objectifs, l’IRD a choisi de « mettre à l'honneur les instruments qui permettent aux scientifiques d'observer et de mesurer les changements climatiques dans les pays du Sud. »
 
Au centre du dispositif : « une plateforme web interactive » qui « sous la forme d'une frise défilante, présente des instruments utilisés par les chercheurs dans différents milieux : océans, montagnes, forêts, fleuves, zones arides, zones urbaines, milieux insulaires et côtiers. »
 
Ainsi, « pour chaque milieu, des pages spécifiques donnent accès à des ressources associées : des films d'animation humoristiques sur sept instruments de mesure, des vidéos explicatives sur les phénomènes climatique, des interviews vidéo de chercheurs ainsi que leur ‘carte d'identité’, des dossiers pédagogiques, des liens vers des ressources documentaires complémentaires. »

En outre, les internautes peuvent également avoir accès à « un espace d'échange sur la plateforme offre également à l'internaute la possibilité de dialoguer avec les scientifiques, en posant des questions et en recevant des réponses. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche