RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/03/2017

Avec deux poules, la production de déchets peut diminuer de moitié




Dans un communiqué qui encourage à adopter des poules, l’agglomération de Rodez rapporte les expériences des cinquante familles qui ont testé trois mois cette solution. Des diminutions de 47,8% de déchets par famille, soit l’équivalent de 140 kg par an ont été observés.


ILD
ILD
Il faut déjà avoir un endroit où les accueillir, diront la plupart des citadins. Toujours est-il que l’adoption de poules est une solution simple, économe et sympathique de limiter drastiquement sa production de déchets. En plus de pondre des œufs frais, une poule mange en effet environ 150 grammes de déchets alimentaires par jour. Un argument suffisant pour pousser l’agglomération de Rodez à lancer une expérimentation et une sensibilisation dans le domaine.

« 50 familles ce sont portées volontaires pour être « foyers-témoins » durant les mois d'avril, mai et juin 2016 en pesant leurs déchets, le premier mois sans les poules et les deux autres mois avec des poules afin d'évaluer la quantité de déchets qui a pu être donnée pour les nourrir » raconte un communiqué de la collectivité locale. « Sur les 11 premiers foyers, les ordures ménagères ont diminué de 47.8%, soit 140 kg par an et par foyer (foyer de 3 personnes en moyenne). Fait notable également, chaque poule a eu un petit nom !, En effet, c'est avec beaucoup de plaisir que les foyers-témoins disent avoir accueilli leur couple de poules. Pour preuve : la façon dont elles ont été traitées avec souvent gite et couverts 3 étoiles... » continue le texte.

Une opération gagnante pour tout le monde donc puisque les déchets végétaux et certains produits frais périmés peuvent être livrés aux poules et ainsi limiter drastiquement la part de ce qui est jeté. « Je dois avouer que je ne pensais pas la réduction des déchets si nette. Et pour autant, c'est incroyable la réduction notable de notre poubelle noire ! Nous n'avons plus qu'une poubelle noire par semaine au lieu de deux auparavant et parfois nous parvenons à tenir 15 jours » raconte par exemple une des familles de l’échantillon.

Pour aller plus vite dans le développement de cette solution, Rodez propose des formules avec un « kit de démarrage » - une mangeoire, un abreuvoir et un sac de grain. « Un couple de poules « cou nu » à 90 jours (8.5euros) avec le « kit de démarrage » inclus (17 euros). Un couple de poules pondeuses à 20 semaines (9.5 euros) avec le « kit de démarrage » inclus (17.5 euros) » conclue le communiqué.
 






1.Posté par Greener Daddy le 20/03/2017 10:46
Bonjour
Sans oublier les économies liées à la production locale d'oeufs ;)
Jusque 75 euros en 6 mois avec nos 3 Poules pondeuses
Reste que ce sont des animaux qu'il ne faut pas négliger dans leur entretien

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche