RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/02/2014

Angers, Nantes et Limoges sont les villes les plus vertes de France

Jean Camier



L’Union des entreprises du paysage (Unep) a publié son premier palmarès des villes les plus vertes de France. Angers, qui consacre 5% de son budget à la création d’espaces verts, arrive en tête du classement. Elle est suivie par Nantes et Limoges.


L’Union nationale des entreprises du paysage (Unep) a sorti en février son premier classement des villes vertes. Le palmarès est basé sur l’étude de cinquante agglomérations françaises dépassant 80 000 habitants.

Différents classements ont été établis par l’Unep : patrimoine vert, investissement, biodiversité, déchets verts et promotion. Le palmarès montre que ce sont surtout les villes de taille intermédiaire qui mènent des politiques vertes.

Villes du nord à l’honneur

De manière générale les villes de la moitié nord du pays sont plus présentes en tête de liste. Dans le top dix, la ville la plus au sud est Lyon. Le document communiqué à la presse établi ainsi le haut du classement des « villes les plus vertes de France » : « Angers, Nantes, Limoges, Lyon, Metz, Brest, Amiens, Reims, Nancy et Strasbourg. »

L’agglomération angevine est particulièrement engagée dans la promotion des espaces verts. 5% du budget est consacré à la création de nouveaux espaces verts. C’est quatre fois plus que la moyenne des villes étudiées par l’Unep. Cette politique permet à Angers d’être loin devant les autres villes en terme de mètres carrés d’espaces verts par habitant : 51m2 par personne contre 20m2 en moyenne.
 
Dauphine du classement, Nantes est mise en valeur pour sa politique de soutien de la biodiversité. Le communiqué de presse fait état de 12 hectares de zones humides, d’un inventaire annuel de la faune et la flore. Côté espaces verts, la ville est bien devant la moyenne nationale avec 34m2 par habitant.

En troisième position, Limoges est récompensée pour avoir créé 200 nouveaux espaces verts en trente ans.
À la veille des élections municipales le classement est un bon indicateur des politiques mises en place en faveur de la nature et du respect de la biodiversité en milieu urbain.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche