RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/08/2010

Agriculture biologique : victime de son succès ?

RSE Magazine



Les chiffres sont formels : avec l’engagement du Grenelle de tripler les surfaces en bio d’ici 2012, les demandes de conversions vont bon train... à tel point que les financements de l’Etat pourraient manquer ! Réaction de FNE.


Agriculture biologique : victime de son succès ?
Les surfaces en bio explosent…

L’augmentation du nombre d’exploitations en bio n’a jamais été aussi forte en France, avec 3 769 nouvelles exploitations en 2009 et une hausse des surfaces en conversion de 86%. La tendance se confirme en 2010[1].

Pour Jean-Claude Bévillard, responsable des questions agricoles à FNE : « Même si on est encore loin de l’objectif de 6% des surfaces en bio d’ici 2012, la dynamique engagée sur les conversions est un signe très positif. Un cap politique ayant enfin été fixé, les agriculteurs s’engagent plus sereinement dans cette nouvelle démarche. »

… le budget s’essouffle !

L’Etat a prévu d’aider ces conversions, mais malgré les nombreuses alertes de France Nature Environnement, les budgets sont insuffisants pour faire face à la demande.

Marie-Catherine Schulz, chargée de mission agriculture à FNE, précise : « D’après nos informations, selon les régions, 15 à 25% des demandes de conversions risqueraient de ne pas être honorées, faute de budget disponible. »

Pour Jean-Claude Bévillard : « Il serait totalement inacceptable que les conversions soient freinées par un manque de crédits. La France s’est engagée à tripler ses surfaces en bio, elle doit maintenant trouver les moyens nécessaires pour mettre en œuvre cet engagement. »

FNE demande instamment au Ministre de l’agriculture de trouver une solution pour répondre à l’ensemble des demandes de conversions à l’agriculture biologique.

[1]Agence Bio

Source: France Nature Environnement




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche