RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
25/06/2014

Accord entre l’Ademe et le Parc national des Cévennes

Jean Camier



La direction régionale Languedoc-Rousillon a signé un accord-cadre avec l’Ademe pour le Parc national des Cévennes. L’accord démontre la volonté de l’agence publique de multiplier les rapprochements avec des institutions et acteurs de la consommation d’énergie et de protection de l’environnement.


Creative Commons - Les Cévennes
Creative Commons - Les Cévennes
« Cet accord-cadre, premier du genre - l'ADEME n'avait encore jamais contractualisé avec un parc national traduit le nouveau rapport que nouent les parcs nationaux avec leurs territoires respectifs, dans l'esprit de la loi de 2006 qui a profondément réformé leur gouvernance et leurs objectifs » explique un communiqué de l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe).
 
Fin mai l’agence publique a signé un accord-cadre avec la direction régionale Languedoc-Rousillon pour le Parc national des Cévennes. Cette zone de 268 000 hectares s’étend sur 127 communes entre la Lozère, le Gard et l’Ardèche pour une population de 63 000 habitants. La partie protégée par une réglementation spécifique s’étend sur 93 650 hectares.
 
En s’associant au parc, l’Ademe veut démonter sa volonté de diversifier les approches pour protéger l’environnement et le patrimoine naturel français.

Quatre axes de collaboration

« Le Parc National des Cévennes a une vocation à la fois de protection du patrimoine naturel, culturel et paysager, d'éducation des jeunes publics à l'environnement et au développement durable, et de mise en valeur du patrimoine à travers des activités humaines - agriculture, exploitation forestière, tourisme, artisanat... respectueuses de ces espaces remarquables » continue le texte.

La collaboration entre l’agence et le parc s’articule autour de quatre axes de travail et d’expérimentation : « Efficacité énergétique – Urbanisme ; Climat - Energies renouvelables ; Mobilité en milieu rural ; Eco consommation et prévention des déchets. »

À travers l’accord, l’Ademe espère mieux informer les élus locaux et « accompagner les collectivités locales dans leurs démarches d'urbanisme durable, de développement de filières économiques locales, d'optimisation et modernisation de leur parc bâti, de leurs équipements ou encore de leur éclairage public en valorisant, notamment, la qualité du ciel nocturne des Cévennes, véritable atout touristique et gage de préservation de la faune locale... »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche