RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/08/2015

270 milliards de dollars dans le renouvelable en 2014




D’après le dernier document du Renewable Energy Policy Network for the 21st Century (REN21), 270 milliards de dollars ont été investis dans les énergies renouvelables en 2014. C’est près de 38 milliards de plus que l’année précédente. En dix ans, les investissements de ce secteur ont été multipliés par six.


270 milliards de dollars dans le renouvelable en 2014
Les chiffres ne mentent pas. Depuis quelques années, le meilleur curseur pour avoir une idée de la progression des énergies renouvelables se trouvent dans les rapports sur les sommes investies dans ce secteur. Parmi les différents rapports qui sortent chaque année, ceux du  Renewable Energy Policy Network for the 21st Century (REN21) font référence depuis leur lancement en 2004.

Dans l’édition 2015, le REN21 explique que l’année 2014 a vu un bon dans les sommes investies dans le renouvelable avec un total de 270 milliards de dollars. C’est 38 milliards de plus qu’en 2013. Si l’on en croit les travaux de l’organisation en dix ans, les investissements dans le secteur ont été multipliés par six alors que la quantité d’énergie produite a été multipliée par sept. En termes d’emplois, ces investissements auraient aussi porté des fruits puisque 7,7 millions d’emplois auraient été créés en 2014 grâce à ces sommes.

Les pays en développement pour beaucoup

« L’organisation souligne l’importance de la contribution des pays en voie de développement à cette dynamique puisqu’ils ont accueilli quelques 131,3 milliards de dollars d’investissements, ce qui représente une hausse de 36% contre seulement 3% pour les pays développés qui ont connu une injection de 138,9 milliards » explique l’agence Ecofin sur son site internet.

« Si la Chine et les USA demeurent les principaux acteurs des énergies renouvelables, il faut noter aussi la présence de pays africains qui se classent en tête de certains des cinq indicateurs établis par le REN 21 pour mieux souligner les différentes dynamiques que connaît le secteur. Ainsi le Kenya est le leader mondial de l’énergie géothermique tandis que le Burundi est le pays  qui a le plus  investi dans les énergies propres par rapport à son PIB » continue l’agence.






1.Posté par Clémence Louis le 07/08/2015 22:58
Tant d'argent dans la finance verte, pour si peu d'efficacité écologique.
Le vrai problème est l'accès à l'eau et à l'éducation, mais la finance s'en détourne: pas assez de subventions, on laisse ça aux ONG.
Il est temps de stopper cette gabegie économique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche