RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/01/2017

​Une application pour mesurer l’impact environnementale de nos déplacements




IFP Energies nouvelles présente l’application GECO air qui doit permettre d’évaluer les émissions polluantes de chacun en fonction des habitudes et des déplacements. Dans un but de sensibilisation, l’application permet de réaliser que des petits arrangements quotidiens peuvent permettre de largement limiter notre impact environnemental.


ILD
ILD
Dis-moi comment tu te déplaces et je te dirais combien tu pollues. C’est un peu ce que propose IFP Energies nouvelles avec sa nouvelle application GECO air. Une application qui a été développée avec une vocation de sensibilisation et qui est présentée par communiqué sous forme d’interview avec le chef du projet, Laurent Thibault.

« GECO air, c'est une application smartphone gratuite, développée par IFP Energies nouvelles (IFPEN), pour sensibiliser chacun d'entre nous aux émissions polluantes liées à notre mobilité. L'objectif est de pouvoir aider chaque utilisateur à améliorer au quotidien, l'impact environnemental de ses déplacements. Nous l'avons créée avec le soutien de l'ADEME » explique ce dernier en début d’entretien. En mesurant les trajets effectués l’application est ensuite capable d’estimer les émissions liées aux déplacements en fonction du moyen de transport utilisé et des kilomètres effectués. « GECO air couple de façon innovante les technologies de l'information avec l'expertise d'IFPEN dans la modélisation des véhicules, pour un résultat très fiable. Avec toutes ces infos, GECO air m'indique ainsi chaque jour et pour chacun de mes trajets un score mobilité, baromètre de la mobilité propre ! » continue Laurent Thibault.
 
L’idée est simple, en ayant une meilleure idée de ce que l’on pollue en fonction de nos habitudes on peut agir pour limiter notre impact environnemental. « L'application délivre aussi des conseils personnalisés : elle m'aide à modifier ma façon de conduire pour réduire l'empreinte de mes déplacements. Elle me recommande également de privilégier les modes de déplacements « doux », comme le vélo, pour certains trajets courts et fortement polluants. En suivant les conseils de GECO air, mes émissions polluantes peuvent être réduites de 50 % ! » continue le chef de projet. Un outil pratique pour ceux qui veulent participer à l’effort collectif de manière plus efficace.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche