RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/03/2015

​Pour le BRGM, les nappes phréatiques sont à un niveau satisfaisant

Sébastien Arnaud



Le début du printemps est propice pour dresser un premier bilan de l’état des nappes d’eau souterraines. D’après les résultats du Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM) la grande majorité des nappes phréatiques françaises sont à des niveaux normaux voire supérieurs à la normale. La recharge hivernale s’est donc déroulée normalement expliquent les chercheurs.


​Pour le BRGM, les nappes phréatiques sont à un niveau satisfaisant
C’est l’heure du bilan annuel des nappes d’eau souterraines. D’après les résultats des sondes sur le terrain au 1er mars, la situation est plutôt favorable. C’est ce qu’indique le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) dans un communiqué publié le 16 mars sur son site internet. « La grande majorité des nappes phréatiques (86%) affiche un niveau normal à supérieur à la normale. La situation est favorable notamment sur le sud-est du territoire, sur le bassin Artois-Picardie et sur l'amont pyrénéen du bassin Adour-Garonne » explique le communiqué publié sur le site du bureau de recherche.
 
« La situation est favorable (niveau supérieur à la normale) notamment sur le sud-est du territoire, sur le bassin Artois-Picardie et sur l'amont pyrénéen du bassin Adour-Garonne. La situation des nappes en cette période est liée à des précipitations assez "normales" jusqu'à présent, au cours de la période de recharge hivernale, sur la plus grande partie du territoire, voire excédentaire sur le sud-est » continue le texte.

Recharge hivernale terminée

« La tendance d'évolution du niveau des nappes confirme, en cette fin d'hiver, l'ancrage notable de la période de recharge hivernale. Le nombre de point en hausse (49%) a progressé au cours des derniers mois. Le nombre de points qui affichent, par endroit, une tendance à la baisse (18%) diminue. Le nombre de points stables (34%) a progressé quant à lui. Cette situation de recharge hivernale active est tout à fait habituelle pour cette période de l'année » poursuit le communiqué.
 
Enfin, concluent les chercheurs, si les niveaux de pluviométrie normaux ou un peu plus bas que la normale sont observés dans les prochains mois, « cette situation de recharge des nappes devrait se prolonger encore durant les prochains mois. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche