RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/02/2020

Un parking en panneaux solaires pour un festival hollandais

Sébastien Arnaud



90 000 panneaux solaires vont équiper un parking de 15 000 places sur trente-cinq hectares pour le festival Lowlands aux Pays-Bas. Une décision que les organisateurs expliquent par la volonté d’organiser un événement engagé.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
La culture aussi doivent participer. Peut-être même plus que d’autres activités plus essentielles, l’engagement des entreprises de ce secteur sont un signal fort. Car plus la diminution de l’emprunte carbone de nos activités quotidiennes est un effort admis, plus notre rapport aux loisirs va être questionné.  Dans cette optique, l’initiative du festival hollandais de Lowlands mérite d’être soulignée.
 
« Depuis 1993, le Lowlands Festival qui se déroule aux Pays-Bas près de Biddinghuizen se lance dans un projet de grande ampleur pour améliorer la gestion écologique de son événement. En s’associant à Solarfields (leader des producteurs d’énergie renouvelable) et à MOKO (organisateurs d’événements à grande échelle) un immense parking couvert de panneaux solaires va voir le jour d’ici mai 2021 sur le site du festival. En commençant la construction de ce plus grand parking solaire au monde en novembre 2020, Eric van Eerdenburg, directeur du Lowlands, persiste dans sa volonté de rendre son événement durable et social tout en continuant à « contribuer à une vision optimiste de l’avenir » » nous rapporte Trax Magazine
 
L’installation d’autant de panneaux solaires ne peut qu’être remarquée par ceux qui vont participer au festival. Un message par l’exemple qui est assumé par les organisateurs. Ces derniers espèrent ainsi « « être une source d’inspiration pour ses visiteurs afin qu’ils jouent leur rôle, aussi petit soit-il ». « Doté de 90 000 panneaux solaires sur une surface de 35 hectares, le parking qui accueille 15 000 voitures pourra ainsi produire environ 35 000 000 kWh d’électricité par an. Alors que le festival en consomme “seulement” 300 000 sur un week-end, ce projet permettra ainsi d’alimenter environ 10 000 ménages en énergie verte le reste de l’année, visant alors « à rendre les Pays-Bas encore plus durables » qu’ils ne le sont déjà et à fournir une énergie propre à un million de ménages d’ici 2030, explique Jelmer Pijlman, directeur de Solarfields. « Ce projet est un merveilleux exemple d’utilisation multiple des terres : parking et production d’énergie durable dans le même espace » » rapporte le mensuel spécialisé dans la musique électronique.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter