RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
14/01/2020

Transition écologique, le débat est « trop manichéen » pour le patron de Total




A l’occasion d’une conférence de presse à Paris, Patrick Pouyanné a critiqué le « débat » sur la transition écologique qu’il juge « trop manichéen » et « trop faussé ».


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Son avis ne fera pas changer celui des militants. A l’occasion d’une conférence de presse Eurnoext à Paris, le patron de Total a donné son point de vue sur la façon avec laquelle la transition énergétique étaity abordée. « Le débat est aujourd’hui quand même beaucoup trop manichéen, trop faussé. On pense qu’il y a un monde blanc et noir. Je comprends qu’il y a des jeunes qui ont envie qu’on agisse, mais c’est un sujet complexe », a-t-il déclaré. 
 
Patrick Pouyanné était interrogé par des journalistes présents sur les critiques de militants contre Roger Federer. Ces derniers, dont les voix ont été multipliées par la prise de position dans le même sens de Greta Thunberg, reprochent au tennisman d’être sponsorisé par le Crédit Suisse. Banque qui favoriserait les énergies fossiles en finançant des projets de ce secteur. « Patrick Pouyanné a reconnu l’existence d’une pression sur les groupes pétroliers et gaziers, tout en la jugeant très occidentale, voire très européenne. Les actionnaires… ce qu’ils veulent surtout s’assurer, c’est la durabilité de nos dividendes, a-t-il aussi jugé. C’est justement le profit financier que critique une partie des défenseurs de l’environnement. Les énergies fossiles représentent 90 % du mix (bouquet, NDLR) énergétique mondial aujourd’hui. On ne va pas faire disparaître tout ça d’un coup de baguette magique et tout ça va prendre du temps, a aussi fait valoir le PDG de Total » rapporte Ouest-France , qui a relevé cette prise de position. 
 
Quant à passer au tout renouvelable en arrêtant de financer les énergies fossiles, le patron du groupe pétrolier a été tout aussi catégorique, toujours cité par le quotidien régional : « Il faudrait que tout le monde retombe un peu sur Terre sur ce sujet énergétique. Je ne verrai pas de mon vivant un système énergétique à base que de renouvelables, il faudrait quand même qu’on arrête de rêver tous collectivement. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter