RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/04/2019

Rénovation énergétique : lancement d’une campagne d’incitation

Sébastien Arnaud



Le gouvernement, l’ADEME et des acteurs de la filière viennent de signer une charte pour mobiliser les acteurs privés autour de la rénovation énergétique des bâtiments. « Engagé pour Faire » vise à soutenir le plan lancé en septembre dernier. L’objectif est notamment de mieux communiquer sur ces enjeux pour accélérer la démarche.


Creative Commons - Pixabay
Creative Commons - Pixabay
Une charte pour soutenir la grande campagne de communication lancée en septembre 2018. Cette campagne, baptisée FAIRE pour Faciliter, Accompagner et Informer pour la Rénovation Energétique) bénéficie ainsi d’un nouveau départ. « François de Rugy, ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie, ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargé de la Ville et du Logement, Arnaud Leroy, président de l'ADEME, Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable et plus d'une centaine d'acteurs de la filière signent ce jour la charte « Engagé pour FAIRE ». Cette signature commune a pour objectif de mobiliser les acteurs privés autour de la massification de la rénovation énergétique des bâtiments » explique le communiqué du ministère de la Transition.
 
Présenté comme la deuxième étape de ce plan, cette charte s’articule en trois engagements : « Développer des actions et offres commerciales s'inscrivant dans l'atteinte des objectifs nationaux et notamment un parc immobilier au niveau BBC et la neutralité carbone à l'horizon 2050 ; Encourager les partenariats entre leurs membres et les acteurs du réseau FAIRE et décliner dans leurs différentes communications l'information relative au réseau FAIRE ; Encourager des pratiques commerciales vertueuses. »
 
Une ossature, que les signataires de la charte s’engagent à appuyer par des engagements spécifiques : « organisations professionnelles, organismes de qualification et de certification délivrant la mention RGE, fournisseurs d'énergie et de services énergétiques, associations, institutionnels, clusters et centres de ressources du Réseau Bâtiment Durable, grandes surfaces de bricolage, industriels, négoce et distribution, plateformes numériques de travaux, secteur assurantiel et les professions immobilières. D'autres avenants sectoriels pourront venir enrichir la charte au fil du temps en fonction des besoins exprimés par la filière du bâtiment et de l'immobilier. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter