RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager

La fin du Franc CFA, explications d'un bouleversement géopolitique africain par Loup Viallet

Lauria Zenou
16/12/2020



Spécialiste de l’économie et de la géopolitique africaine, Loup Viallet est l’auteur de l’ouvrage « La fin du Franc CFA ». Conférencier à l’IEP Paris et à l’ESSEC, il nous éclaire sur la transition du Franc CFA à l’Eco mise en place par Emmanuel Macron. Expert des questions africaines, Loup Viallet décrypte avec nous les dessous de ce bouleversement en Afrique.



Quelle est la véritable différence entre l’Eco et le Franc CFA ?

Il y a la même différence entre ces deux monnaies qu’entre les notions d’« assistance » et d’ « assistanat ». Comme le franc CFA, l’éco sera lié à l’euro à travers un régime de parité fixe, sa convertibilité externe et sa crédibilité internationale seront assurées par les finances publiques françaises. Cependant, contrairement au franc CFA, dont l’existence supposait des contreparties de la part des pays africains en échange de cet atout (le franc CFA est la monnaie la plus crédible d’Afrique), l’éco ne comporte aucune réciprocité, aucun garde-fou. Ainsi la fraction des réserves placées en gage auprès du Trésor français sera rapatriée par la Banque Centrale des États d’Afrique de l’Ouest (BCEAO), et les experts français ne siègeront plus dans ses instances. Cela n’est pas rassurant, à plusieurs titres. Les réserves du « compte d’opérations » ne sont pas substantielles, aussi leur rapatriement n’aura pas d’impact sur le financement des économies de la zone éco, d’autant que la BCEAO pourrait poursuivre sa tendance lourde à thésauriser ses devises. On ne doit pas s’attendre à un desserrement des taux dans la future zone éco, puisque le remplacement de la monnaie de changera rien à la défiance des institutions financières locales quant à la crédibilité des projets et à la solvabilité des demandeurs de prêts. Ensuite, le retrait des experts français ne sera pas sans conséquences : n’ayant qu’un droit de regard et non un droit de veto dans ces instances il ne sont pas les instruments d’une tutelle, mais des garanties de crédibilité qui ne sont pas absurdes car sans l’assistance financière et technique de la France, les monnaies des pays africains seraient aussi inconvertibles et instables que celles de leurs voisins. La France s’engage donc avec l’éco à soutenir une monnaie dont elle ne connaît rien de la gestion. Pire : l’un des plus grands défauts du franc CFA demeure encore le suivant : bénéficiant d’une monnaie toujours stable et crédible, beaucoup de pays africains ne se sont pas servi de leur atout pour engager les réformes nécessaires à la diversification de leur économie à la structuration de leurs marchés communs, mais en ont profité pour importer massivement des marchandises à bas coût (leurs plus faramineux déficits structurels sont avec la Chine). Ce dévoiement de l’usage du franc CFA par ses bénéficiaires ne comporte aucune limitation dans le projet de l’éco. L’éco va accentuer les défauts du franc CFA.

Les chefs d’État africains, soulagés du poids de l’idée qu’ils seraient inféodés à la France, ne risquent-ils pas d’adopter une posture plus autoritaire ?

Votre question part du postulat que les chefs d’État africains penseraient qu’ils sont inféodés à la France, parce que leur monnaie est garantie par cette dernière. C’est faux : cela fait depuis les années 1970 que la gestion du franc CFA n’est plus souverainement conduite par la France. Depuis un demi-siècle, les chefs d’Etat et les banques centrales africaines ont rapatrié des moyens et des compétences (pouvoirs de nomination, de modification des taux directeurs, d’admettre ou d’expulser des membres), et depuis le passage à l’euro, la France est une garante dont la coopération est surveillée par les institutions européennes. Par ailleurs, comme je vous l’ai expliqué, les dirigeants africains sont libres de rester dans la zone franc ou bien de la quitter. Pour ce faire il leur suffit d’activer l’article 10 de la convention de coopération monétaire, puis d’assumer que leur future monnaie nationale soit soutenue par une économie faillible et instable et des finances publiques peu crédibles.
La plupart des pays qui ont commencé à coopérer avec la France il y a soixante ans sur les questions monétaires, ont continuellement renouvelé leur adhésion au franc CFA. Certains sont partis, puis revenus : le Mali a quitté pendant 22 ans la zone franc avant d’y ré-adhérer et il a retrouvé une monnaie convertible. En réalité, la dénonciation de cette monnaie comme une « monnaie coloniale » par certains dirigeants, relève exclusivement de la démagogie et du calcul électoraliste. Faire de l’ancienne métropole le bouc-émissaire des difficultés de ses anciennes colonies permet de ne pas avoir à assumer ses propres échecs à bon compte, surtout parce que les dirigeants français n’osent plus se montrer fermes.
Croyez-vous que le président du Tchad Idriss Déby ait rompu avec le franc CFA après avoir affirmé en 2015 dans un discours à la nation que c’était une monnaie néocoloniale ? Il n’a pas été expulsé après avoir tenu ces propos et son pays bénéficie toujours de la coopération monétaire cinq ans après. Cet accès de démagogie lui a sans doute permis de renforcer son image d’homme fort, quelques mois avant les élections de 2016, qu’il a largement remportées. Pourquoi, alors qu’il a vertement dénoncé le franc CFA dans son autobiographie, le président ivoirien Laurent Gbagbo a-t-il reconduit la participation de son pays aux institutions de la zone franc en apposant sa signature au traité de l’union monétaire ratifié à Ouagadougou le 20 janvier 2007 quand il était chef de l’État ? Les raisons sont les mêmes : d’un côté les dirigeants africains qui choisissent de rester ou ré-adhérer à la zone franc ont bien conscience que le franc CFA est un atout pour leurs économies. Mais d’autre part, cette monnaie, à cause de son nom et de sa réputation plutôt qu’à cause de son fonctionnement et de ses qualités, est devenue le symbole d’une oppression néocoloniale pour certaines franges de l’électorat (en Afrique, les panafricanistes, en France, les décolonialistes). Il se trouvera toujours des chefs politiques suffisamment cyniques pour jouer sur tous les tableaux tant que le gouvernement français restera passif sur ce sujet, tant qu’il se laissera diffamer sans réagir fermement. Si la coopération monétaire était rompue, les démagogues africains seraient privés d’un bouc-émissaire efficace et devraient assumer sans ambiguïtés tous les échecs de leurs politiques économiques.   







1.Posté par Ndayishimiye le 16/12/2020 13:39
"Merci la France"...mais putain il faudra vous le dire comment? Cassez-vous de notre Afrique et emporter votre Franc CFA, future Eco on en veut pas. Le peuple n'en veut pas. Tant qu'on y est...en partant n'oubliez pas d'emporter avec vous vos militaires qui pilulent en Afrique. Ce n'est vraiment pas possible, à un moment donné les africains prendront les armes contre la France et ses intérêts en Afrique, car c'est le seul moyen pour que vous nous fichiez la paix.
La France en Afrique est un démon qui se fait passer pour un ange...alors vos blablas ne marchent plus.

2.Posté par Mihou Zapata le 17/12/2020 18:17
Le franc CFA: un CANCER pour l'Afrique francophone.
Prière de les partager au maximum pour informer les masses sur la prédation de la France en Afrique francophone.
Pour ceux qui veulent s'instruire pour AGIR,j'ai posté ci dessous une série de 22 capsules sur la prédation de la France dans les 14 pays de la zone cfa.
Prenez en connaissance et partagez les SVP.


1/Origines et explications
https://bit.ly/30NdCVN
PDF:https://tinyurl.com/y6orshke

2/Anticonstitutionnalité du franc CFA.
https://bit.ly/30z8NiG

3/BCEAO,BCC et la BEAC:Les Agents français de l’extraversion économique l'Afrique francophone
https://bit.ly/34k3a97
PDF:https://tinyurl.com/y2my8xu9

4/Le Compte d’opérations:le système machiavélique de la France.
https://bit.ly/30xyiAJ
PDF:https://tinyurl.com/yybfmsvs

5/La garantie factice de la France, la grosse Arnaque Française.
https://bit.ly/30wjSkt
PDF:https://tinyurl.com/y344rpqf


Parité fixe qui appauvrit:Un Leurre bien Français
https://bit.ly/34Jgowd
PDF:https://tinyurl.com/yxgwztzn



7/Constat de la violation de l'indépendance des pays Zone CFA par la France
https://bit.ly/2SsgbaT
PDF:https://tinyurl.com/yywo49fj


8/Les moyens de la prédation financière de la France
https://bit.ly/30G1shl
PDF:https://tinyurl.com/y3vsy67s


9/Constat de la PRÉDATION FINANCIÈRE DE LA FRANCE
https://bit.ly/2I6dVo1
PDF:https://tinyurl.com/y38ophcf


10/CONSTAT DE L'ARNAQUE DE LA FRANCE:PERVERSITÉ ET NOCIVITÉ DU SYSTÈME.
Sur la garantie factice de la France
https://bit.ly/30VhXGd
PDF:https://tinyurl.com/yxlh6yj8


11/LA PRÉDATION FINANCIÈRE DE LA FRANCE EN AFRIQUE ZONE CFA-PAR DES ACCORDS LÉONINS
CONSTAT DE L'ARNAQUE DE LA FRANCE:PERVERSITÉ ET NOCIVITÉ DU SYSTÈME.
La supercherie de la France sur :
*le choix du régime de change fixe.
*La parité monétaire.
*La stabilité factice.
https://bit.ly/3jPUZrB

12/
La Prédation Financière de la France en Afrique Zone CFA:Cas des Accords Léonins
https://bit.ly/2Iry8F0
PDF:https://bit.ly/372cIbz

13/
Conditions d'une souveraineté monétaire
https://bit.ly/3jYxIDP
PDF:https://bit.ly/3lNiGkZ

14/
Les incongruités de la prédation financière de la France en Afrique. 
https://bit.ly/2TbK53T
PDF:https://bit.ly/2SZuELW

15/
Le Futur de la Zone CFA entre les mains des Africains francophones
https://bit.ly/3lFGTtg
PDF:https://bit.ly/34UX9QA

16/
Le franc CFA=Le signe monétaire synonyme de monnaie de singe
https://bit.ly/37cSiNs
PDF:https://bit.ly/2TbReRL

17/
Audit du franc CFA=La servitude volontaire à vil prix
https://bit.ly/3j4rKAb
PDF:https://bit.ly/319nedC

18/
La Compréhension est le début de l’Action
https://tinyurl.com/yxdv4vk5
PDF:https://tinyurl.com/y4z6mzbp

19/
Solutions pour une rupture totale de la servitude volontaire.
https://tinyurl.com/yxplqa8e
PDF:https://tinyurl.com/yxhcfk26

20/
La souveraineté passe par la Création d’une monnaie africaine
https://tinyurl.com/y25y89a5
PDF:https://tinyurl.com/yxqca8rl

21/
Le Futur de la Zone CFA:un avenir incontournable.
https://tinyurl.com/yyxvqqmu
PDF:https://tinyurl.com/y3ehkmn5

22/Bibliographie
https://tinyurl.com/y3one3t8
PDF:https://tinyurl.com/y2265ldn

3.Posté par Raoul le 18/12/2020 12:33
Lamentable ces commentaires. L'Afrique est incapable de s'organiser.

La colonisation? plutôt de l'aide au développement sous curatelle. Regardez l'Inde, la Chine, le Vietnam après la période coloniale ils ont su prendre leur destin en main. Sur quelles routes les africains roulent? quelles infrastructures? etc. Les africains devraient arrêter de se plaindre de la soi disante main mise de la France, se mettre au travail, s'organiser, arrêter la corruption endémique avec des élites prédatrices et le continent se développera. Sauf que dans 50 ans, ce sera toujours la même situation catastrophique et les jérémiades continueront sur la France. Au boulot les gars, faites comme les asiatiques.

Bien d'accord sur un point: les français devraient laisser les chinois les remplacer. Tout ça coute cher à la France pour rien et en plus avec des reproches.

4.Posté par Ndayishimiye le 18/12/2020 17:21
@Raoul arrêtes de dire n'importe quoi, comment penses-tu que les chinois ou les indiens se sont développés? Avec des investissements occidentaux. Au tout début ce n'est pas l'argent des chinois ou des indiens ou des sud coréens ou encore leur savoir faire (technologie) qui ont construits les usines...mais l'argent des investisseurs occidentaux, pour pas que ces pays ne basculent dans le camps des communistes de l'URSS (au temps de la guerre froide). Sans parler que les milliards d'indiens et chinois constituaient une main d'oeuvre bon marché et un marché immense pour les capitalistes occidentaux. L'Afrique a des immenses richesses, mais ne peut les exploiter car l'occident contrôle l'économie mondiale. Pour construire les infrastructures (routes, centrales électriques, usines, exploiter les mines...) il faut des devises (dollars et euros) qui sont contrôlé par les occidentaux, comme la Banque Mondiale qui a toujours eu un américain à sa tête, depuis sa création, jusqu'à maintenant, ou le FMI qui est toujours dirigé par un européen (penses-tu que c'est un hasard?). Et sans devises tu ne peux construire d'usines, ou exploiter les mines...car tout les matériels nécessaires et la technologie se vendent en dollars. Après les occidentaux disent aux pays africains: écoutez si vous ne pouvez exploiter les mines invitez les investisseurs privés a le faire pour vous. Et qui sont ces investisseurs privés qui ont des dollars a investir dans les mines (mais que dans les mines, car rien ne doit être transformer en Afrique)...ces investisseurs sont occidentaux. Et c'est eux qui auront la part du lion, après que les marchés de New-York, ou Londres (contrôlé une fois de plus par les occidentaux) aient fixés les prix des matières premières africains. Et l'Afrique n'a pas le choix elle doit accepter car elle doit payer ses dettes qui ont servis a construire des routes qui servent a acheminer ces matières premières. Et si un des pays continu à contester, alors il est bombardé, l'occident tue ses dirigeants (Lumumba, Sankara, Kadhafi...) et à la place installe des marionnettes. Comprends-tu un peu comment ça fonctionne maintenant? Bon avec la monté de la Chine et le retour de la Russie sur le plan international...les choses commencent petit à petit à s'améliorer pour l'Afrique...seulement comme l'occident n'a pas envie de perdre son garde manger, il arme et finance des terroristes pour déstabiliser les pays africain...mais pour combien de temps encore? Financièrement les pays occidentaux qui jusque dans le siècle passé dominés la finance mondiale ne sont plus ce qu'ils étaient, la faillite les guette, mais c'est vrai que pour nuire...pas besoins d'avoir des moyens financiers immenses. Mais plus l'occident nuira à l'Afrique...plus les pays africains continueront à se tourner vers la Chine et d'autres puissances montantes, et ça sera de plus en plus intenable à la longue pour l'économie occidentale. Tu dis que la France aide l'Afrique? Sais-tu qu'elle a fait signé des contrat aux pays africains exigeant que tous les matières premières de ces pays doivent-être vendu à la France? Et c'est seulement si la France n'en a pas besoins que ces pays peuvent chercher un autre acheteur. Sais tu que la France a obligé ces pays a signer des traités, les obligeant à fournir des hommes à la France en cas de guerre? Comme une guerre mondiale par exemple, ou n'importe quelle guerre où la France en aurait besoins (oui comme au temps des tirailleurs sénégalais)? Et beaucoup d'autres choses on pourrait continuer à en parler il y a tellement à dire...mais c'est trop long.

5.Posté par Mihou Zapata le 18/12/2020 18:40
@Ndayishimiye:Vous avez bien résumé la situation et il ya encore plein à dire.
On a pas mal de boulot pour réveiller nos masses africaines francophone encore endormies par la France et son système.

6.Posté par Raoul le 20/12/2020 13:17
@Ndayishimiye
La Chine et le Vietnam bombardés d investissements pour ne pas tomber dans le camp occidental pendant la guerre froide? Vous devriez relire des livres d’histoire. Le Vietnam bombardé d’investissements a été bombardé tout court, quant à la Chine elle est communiste depuis longtemps et s’est complètement renfermée sur elle même pendant des décennies. Donc oui ils se sont mis au boulot avec efficacité. Vous pouvez prendre l’Allemagne également. A la fin de la guerre elle était complètement détruite, occupé par 4 pays et avec la gente masculine complètement décimée.

Alors vous pouvez vous trouver toutes les excuses du monde, si l’Afrique est mal en point c’est la faute des africains. J’y ai travaillé, tout est corruption, les gens ne sont pas capables de tenir des horaires, la société est complètement désorganisée. Ce n’est pas la faute de la colonisation. C est même la inverse car le continent était dans un état déplorable avant l arrivée des puissances colonisatrices, des guerres endémiques, un esclavage intra africain immense, aucun système de santé, aucune infrastructures, etc.

Je me demande même si la population de certains pays ne seraient pas heureuse d’être revoir la colonisation.

7.Posté par Ndayishimiye le 20/12/2020 22:21
J'ai parlais du Vietnam moi? Mais bon si si tu veux le Vietnam aujourd'hui se développe car ses voisins se développent. Au fait c'est comme si tu développais le Royaume Uni, l'Allemagne, La France et la Belgique...le Luxembourg...va suivre le mouvement tu vois? La Chine était communiste...mais les occidentaux voulait la ramener dans leur camps...alors ils ont fait d'elle une usine capitaliste...en espérant qu'avec le temps elle laissera tomber le communisme... (un milliard de gens dans un pays...seul le communisme peut marcher) ça l'occident ne l'a pas compris jusqu'à maintenant. L'Allemagne??? Oui elle a été détruite et alors? Dès la fin de la guerre la partie qui était détenue par les occidentaux a été noyée sous les investissements des occidentaux, les dollars pleuvaient pour qui en voulait et pouvait produire. Du Côté URSS c'était moins marrant! Et lorsque l'Allemagne sait réunifiée...le pognon des capitaliste a fait le reste.

Ecoutes...tu ne sais même pas de quoi tu parles, alors arrêtes de me faire perdre mon temps.

8.Posté par Raoul le 21/12/2020 10:45
@Ndayishimiye
Avant d'émettre des avis géopolitiques, il faudrait Cher Monsieur, que vous fassiez quelques progrès en orthographe car vos commentaires sont truffés de fautes ce qui nuit grandement à leur crédibilité. J'ai envie de dire qu'en vous vous lisant vos commentaires, malgré vous, confortent les miens. Donc merci de vos propos déstructurés.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter