RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/08/2015

​Recherche scientifique, et si la bière remplaçait l’essence

Sébastien Arnaud



Une équipe de scientifiques de Nouvelle Zélande vient d’annoncer avoir trouvé un procédé qui permet d’utiliser de la bière comme carburant, plus précisément en produisant de l’éthanol. Alors qu’une équipé américaine avait déjà annoncé que la bière pouvait servir à fabriquer ce carburant, la boisson montre qu’elle a un véritable potentiel en la matière. Aucune utilisation industrielle n’est encore à l’ordre du jour.


Creative Commons Flickr
Creative Commons Flickr
« Vous avez toujours trouvé le prix du gazole beaucoup trop élevé, et vous êtes pour le développement d'énergies durables ? Alors voilà une nouvelle qui vous intéressera probablement. Après avoir inventé la bière à la carotte en Australie, des chercheurs néo-zélandais ont peut-être trouvé la solution » explique le site Meltyfood.

Le procédé pourrait bien être révolutionnaire, explique la compagnie DB Export. Cette société d’export aurait en effet « fait de longues recherches autour de ce breuvage. » La bière permettrait donc de produire de l’éthanol. « Pendant la fermentation de la bière, la levure utilisée laisse un dépôt qui pourrait bien produire de l’éthanol, l’ingrédient clé de la production d’essence “bio”. »

Plus une confirmation qu’une innovation

« Mais ce n’est pas la première fois que la bière a été utilisée pour créer de l’éthanol. En effet, Molson Coors, une marque de bière américaine avait commencé ce genre d’investigations en 1996 et avait montré leurs résultats à la “Democratic National Convention in Denver” en 2008 » précise le site.

En revanche, le procédé de l’équipe néozélandaise semble plus au point que celle des scientifiques américains. Plus écologique et performante que la précédente, cette avancée montre qu’il existe une multitude de pistes de développement de biocarburants. Pour autant, des essais sur des échelles beaucoup plus grandes permettront d’avoir une idée sur le véritable potentiel de ces découvertes. Les chercheurs devront notamment se pencher sur l’impact environnemental d’une exploitation industrielle.

A titre d’exemple, de nombreux militants écologiques développent un discours très critique de certains biocarburants qui ont pour conséquence immédiate l’utilisation de terres agricoles pour la production de carburant.

Lire en intégralité l’article du site MeltyFood





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale