RSE Magazine
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/03/2015

​Agriculture biologique, le gouvernement répond aux attaques des Verts




Après que les Verts dénoncent la baisse des aides du gouvernement, le ministère de l’Agriculture a publié un communiqué qui annonce le déblocage de moyens supplémentaires pour respecter l’engagement d’aides prévus en 2014.


Les échanges houleux entre des représentants du parti Europe Ecologie Les Verts (EELV) et le gouvernement ont fait réagir le ministère de l'Agriculture. Comme l’avait relevé RSE Magazine, des attaques directes des anciens alliées écologistes ont été essuyées par le gouvernement (notre article). Parmi ces attaques on se souvient que les Verts dénonçaient par communiqué «  une coupe franche de 25 % sur les aides au maintien pour la récolte 2014. »

Réponse sans polémique

Pour mettre fin à cette polémique le gouvernement a publié un communiqué qui aborde le sujet, sans pour autant relever les attaques du parti écologiste. « En cohérence avec son objectif de soutenir le développement de l'agriculture biologique, le Ministre annonce donc le déblocage de moyens complémentaires permettant d'aider chaque agriculteur bio au niveau prévu initialement pour 2014. Cette aide sera versée dans le courant de l'été » commence le texte.
 
Le ministère de l’Agriculture qui a publié le communiqué explique que « depuis 2012 le Gouvernement fait du développement de l'agriculture biologique une priorité. C'est le sens du Plan « Ambition bio 2017 » présenté en 2013 dont l'objectif est le doublement des surfaces en bio d'ici 2017. Pour y parvenir les moyens financiers dégagés par le Gouvernement sont sans précédent. » Adoptant une stratégie différente de celle de Ségolène Royal et du ministère de l’Ecologie, Stéphane Le Foll a voulu profiter de cette occasion pour communiquer autour de la réforme de la PAC qui doit, d’après le texte, représenter une « enveloppe moyenne de 160 millions d'euros par an. »
 
« Je me félicite de la progression continue de l'agriculture biologique dans notre pays. Elle est désormais la troisième de l'Union européenne et vient de dépasser les superficies en bio en Allemagne. Il était important pour moi, malgré les contraintes budgétaires de pouvoir envoyer un message de confiance à la filière en garantissant le niveau d'aide prévu » a conclu le minsitre.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche



Les entretiens de la RSE

Entretiens

Agriculture : entretien avec Christiane Lambert, présidente de la FNSEA

Éric Vallée, SET Environnement : « une approche prudentielle du métier est impérative »

Soutenir les énergies renouvelables : entretien avec Christophe Mianné, Société Générale