RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/10/2016

iPhone 4 rendu obsolète, Apple démontre son irresponsabilité environnementale

Sébastien Arnaud



Apple semble presque assumer d’avoir programmer l’obsolescence de son iPhone 4. Le groupe a annoncé que les mises à jour de ce téléphone et les réparations ne seront plus possibles. Une décision qui choque pour une marque qui n’a de cesse de clamer son engagement en faveur de l’environnement.


ILD
ILD
Si vous avez été soigneux et que vous utilisez toujours votre iPhone 4, Apple est sur le point de vous forcer à évoluer. Un consommateur scrupuleux et qui s’intéresse plus aux performances qu’à la mode est un mauvais consommateur pour la marque de la pomme. Assumant une décision qui va clairement dans le sens de l’obsolescence programmée, Apple vient en effet d’annoncer qu’à partir du 31 octobre les mises à jour ne seront plus disponibles pour ces téléphones et que les réparations non plus.

« Plus de services après-vente, impossibilité de réparer l'iPhone 4, d'avoir les pièces détachées… C'est vraiment l'illustration d'une stratégie d'obsolescence programmé et d'un mépris pour le consommateur comme pour l'environnement. Bien sûr, Apple reste une marque importante, mais les choses commencent à changer avec des ventes en baisse, parce qu'à force de prendre les gens pour des idiots avec ces stratégies d'obsolescence programmée, le succès diminue » s’agace sur RMC, Laeticia Vasseur, la fondatrice de Halte à l’Obsolescence programmée.

Des conséquences environnementales et sociales

Selon elle, la stratégie du groupe en la matière n’est plus à démontrer. « On sait qu'il y a quantité de portables qui dorment dans les tiroirs parce qu'ils ne sont plus utilisés ou réparables. A chaque fois qu'on pousse à la consommation d'un téléphone neuf, il faut prendre en compte que derrière il y a tout un processus de fabrication qui a des impacts sociaux et environnementaux importants. Pour fabriquer un téléphone portable, il faut extraire des minerais rares dans des mines des pays du sud, sans compter le transport. De plus ces mines servent à financer des conflits armés en Afrique » rappelle-t-elle.

Face à ces pratiques, ce sont les consommateurs qui doivent réagir en montrant qu’ils privilégient des appareils qui durent et non des objets jetables. Tant que le business modèle fonctionne, Apple n’a aucune raison d’en changer.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche