RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
04/07/2014

Vers la création d’un label environnemental pour les sites internet

Jean Camier



L’association Green Code Lab travaille au lancement d’un label environnemental pour les sites web. Grâce à une technologie dédiée, les fondateurs de l’association espèrent pouvoir mettre des étiquettes-énergie sur les sites.


« Le domaine du logiciel, par sa nouveauté, son immatérialité et son manque de maturité, néglige trop cet impact environnemental. Pourtant les marges de manoeuvres sont importantes » affirme l’association Green Code Lab. Les créateurs de ce groupe associatif explique avoir pour objectif « de faire avancer les pratiques pour un développement plus durable et plus responsable. Green Code Lab travaille donc pour initier des bonnes pratiques en termes de développement logiciel durable et de les généraliser par l’alimentation d’un référentiel. Ce groupe est composé d'expert du développement durable, de la green it et développeurs issus de différents milieux (.Net, java, embarqué, web...). » 
 
Pour agir sur ce phénomène, Green Code Lab a lancé le projet Web Energy Archive (WEA), qui, d’après Actu-environnement, « essaiera de prendre en compte la consommation en énergie électrique induite par les réseaux et les centres de stockage de données (data centers). » Le média spécialisé dans les questions environnementales indique que depuis novembre 2012, WEA a permis de mesurer 600 sites.

Lancement d’un label

Les fondateurs de Green Code Lab veulent utiliser leur savoir-faire pour mettre en place un label dédié à l’impact environnemental des sites internet. De la même manière que les accessoires d’électroménager ont leurs étiquettes de consommation, les sites pourraient aussi être obligés d’indiquer leurs performances. « Les catégories de l'étiquette énergétique (de A à G) ont vocation à évoluer, soulignent les créateurs de WEA. En effet, la catégorie A est basée sur les meilleures performances mesurées, et peut donc devenir plus exigeante au fil des progrès généraux des acteurs du web » explique Actu-environnement.
 
Avant tout, les actions de l’association ont pour but d’éveiller les utilisateurs, professionnels et concepteurs de sites sur l’impact énergétique. Dans la présentation de l’esprit de Green Code Lab, les fondateurs rappellent que, d’après certaines estimations, l’informatique est responsable d’environ 2% des émissions de CO2 de la planète.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche