RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/09/2017

Une nouvelle prime à la casse pour 2018

Sébastien Arnaud



Le gouvernement vient d’annoncer que la prime à la casse serait réaménagée et proposée en 2018. A l’image de celle qui avait été lancée en 2018, il s’agit de convaincre par le portefeuille les propriétaires de voitures polluantes de passer à l’électrique ou à l’hybride. Cette fois la mesure est élargie avec un objectif de 100 000 voitures à la casse par an, contre moins de 20 000 depuis 2015.


ILD
ILD
La prime à la casse ou plus exactement « prime à la conversion » va être relancée et remaniée en 2018. Le ministère de la Transition écologique a en effet annoncé que le dispositif qui a été lancé en 2015 en France allait être élargie.

Lors de son lancement, la prime avait pour objectif de convaincre les propriétaires de vieux véhicules diesel de s’en débarrasser pour les remplacer par des électriques ou hybrides. La prime pour un véhicule électrique était de 4 000 euros et de 2 000 euros pour un hybride. « Initialement uniquement réservée aux propriétaires de modèles antérieurs à 1997 (non éligibles aux vignettes Crit'Air), l'offre avait été élargie début janvier à tous les modèles diesel immatriculés avant le 1er janvier 2006, incluant ainsi les véhicules diesel labellisés Crit'Air 4 ou 5, mais aussi aux voitures essence Euro 5 ou 6, neuves ou d'occasion pour les ménages non imposables » précise le site spécialisé Motor Legend .

Deux ans et demi après le lancement de cette prime, moins de 20 000 voitures ont été jetées par des propriétaires pour bénéficier de la prime. Des chiffres très en dessous des espérances et qui motivent le gouvernement à chercher à élargir la mesure.

« Du coup, pour 2018, le Gouvernement remet à plat le dispositif. Il concernera désormais tous les propriétaires de vieilles voitures, qu'elles soient diesel (d'avant 2001 pour les ménages imposables, d'avant 2006 pour les autres) ou essence (d'avant 1997). Ils bénéficieront d'un bonus de 1 000 € (2 000 € pour les ménages non imposables) pour l'achat d'une voiture plus récente, qu'elle soit neuve ou d'occasion, affichant une vignette Crit'Air 0, 1 ou 2 » continue Motr Legend. L’objectif est de toucher plus de 100 000 voitures par an en faisant entrer dans le dispositif les moteurs à essence immatriculés jusqu’au 1er janvier 2006 et les diesels jusqu’au 1er janvier 2011.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche