RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/10/2017

Un satellite de surveillance de la qualité de l'air mis en orbite

Sébastien Arnaud



La première mission Copernicus dédiée à la surveillance de notre atmosphère, Sentinelle 5P, a été lancée depuis le Cosmodrome de Plessetsk situé au nord de la Russie.


Le satellite de 820kg a été mis en orbite par un lanceur Rockot à 11h27 CEST le 13 octobre.
La séparation du premier étage a eu lieu 2 minutes et 16 secondes après le décollage, celle de la coiffe et du deuxième étage à respectivement 3 minutes 3 secondes et 5 minutes 19 secondes. L'étage supérieur s'est ensuite allumé deux fois, et a inséré Sentinelle 5P sur son orbite finale 79 minutes après le décollage.
Après la séparation de l'étage supérieur, Sentinelle 5P a déployé ses trois panneaux solaires et commencé à communiquer avec la Terre. Le premier signal a été reçu 93 minutes après le décollage alors que le satellite passait au-dessus de la station de Kiruna en Suède.
Des liaisons de télémétrie, de commande et de contrôle ont ensuite été établies par les contrôleurs du Centre des opérations de l'ESA situé à Darmstadt (Allemagne), leur permettant de surveiller la bonne santé du satellite.
La phase de lancement et d'orbite initiale va durer trois jours pendant lesquels les contrôleurs vont vérifier les systèmes-clés du satellite et le configurer pour le vol dans l'espace.
La phase de mise en opération vérifiera ensuite tous les éléments des systèmes du satellite, et son instrument principal subira une décontamination. Après quelques semaines, une fois que ces opérations seront finies, la porte du refroidisseur sera ouverte, et la calibration et la validation de l'instrument principal de Sentinelle 5P, Tropomi, seront effectuées.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche