RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
05/01/2015

Un prix du carbone pour 2015?




François Hollande a affirmé en ce début d’année que l'instauration "d'un prix du carbone" serait l'un des critères pour juger de la réussite de la conférence environnementale sur le climat, prévue en décembre prochain à Paris.


Interrogé par France Inter ce lundi 5 janvier, le président s’explique : "Est-on capable d'imaginer de nouvelles contributions, notamment le prix du carbone, qui pourrait permettre à tous les acteurs économiques de savoir que les ressources fossiles sont un prélèvement sur la planète", avant d’insister : « Un prix du carbone doit être instauré».

A la création de financements innovants comme donner une valeur aux émissions de CO2, s’ajoutent deux autres critères pour aborder cette conférence de 2015: un accord général contraignant, pays par pays, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et le respect de la promesse de parvenir en 2020 à dégager 100 milliards de dollars annuels pour aider les pays du Sud à lutter contre le réchauffement.

« Si ces trois critères sont réunis, je pourrai dire qu'on a réussi », a ajouté François Hollande.
 

Donner un prix au carbone : un signe de réussite de la conférence climat

En 2009, lors de la conférence sur le climat de 2009, les pays riches se sont engagés à dégager des aides financières annuelles de plus en plus importantes pour aider les pays en voie de développement à la fois à lutter contre les gaz à effet de serre et à s'adapter au changement climatique.

Le montant de cette aide doit atteindre 100 milliards d'euros annuels en 2020, en partie via le Fonds vert pour le climat, qui devrait financer ses premiers projets en 2015. Mais à ce jour, le Fonds vert a été capitalisé seulement à hauteur de 10 milliards d'euros pour la période 2015-2018 et les autres canaux de financement n'ont pas été clairement définis. 

« Beaucoup de pays émergents ne sont pas prêts à signer un accord car ils disent ‘nous n'avons pas les moyens pour investir pour notre transition énergétique’ », a  souligné François Hollande.

Le président a également cité la taxe sur les transactions financières, qu'il veut voir instaurer au niveau européen à partir de 2016, comme autre exemple de financement innovant en faveur du climat. 

Un prix du carbone pour 2015?





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche