RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/09/2013

Transports publics de Genève : un bus électrique qui se recharge en 15 secondes




Le projet TOSA (pour Trolleybus Optimisation Système Alimentation) est le nouveau système mis en place depuis mai 2013 par les Transports publics genevois (TPG), et qui permet à un bus électrique de circuler tout en se rechargeant lorsqu’il s’arrête à un abribus. En phase de test sur une ligne jusqu’en mars 2014, le projet présente de nombreux avantages.


Transports publics de Genève : un bus électrique qui se recharge en 15 secondes

Une recharge à chaque arrêt

Les TPG se sont donc alliés à l’entreprise spécialisée dans les technologies de l'énergie et de l'automation ABB, et au fabricant d’autobus Hess pour créer le prototype TOSA qui circule actuellement sur la ligne reliant l’aéroport de Genève à Palexpo (centre de congrès). Entièrement électrique, le bus utilise le système du « biberonnage » qui lui permet de recharger une partie de ses batteries à chaque arrêt. Le véhicule part du dépôt avec ses batteries chargées, mais au long de son parcours, et à chaque fois qu’il prend et dépose des passagers, « un bras mobile contrôlé par laser, qui se connecte à une prise » située sur le toit du bus, sort afin de permettre une recharge à hauteur de 5 à 10 % de la batterie. La solution de ce « flash charging » permet alors au bus de se déplacer jusqu’au prochain arrêt, jusqu’à ce qu’il reçoive à nouveau une recharge du même type au prochain arrêt. Cette technique évite d’utiliser le système de perches et de câbles électriques des trolleybus. La technologie employée permet de plus un rechargement en seulement 15 secondes grâce à une puissance de charge de 400 kW. Ces systèmes, « développés par ABB et optimisés pour les lignes de bus à haute fréquence dans les principales zones urbaines » facilite alors le transport « de grands nombres de passagers aux heures de pointe ». En outre, « à la fin de la ligne de bus une impulsion de 3 à 4 minutes permet la recharge complète de la batterie »(1).

Une solution écologique et qui réduit la pollution visuelle

Les solutions des bus électriques passent souvent par un système d’installation de câbles, desquels ils puisent leur énergie par un système de perches. La solution TOSA n’émet pas de carbone et permet alors par la même occasion « d'améliorer l'environnement urbain et paysager, car il n'y a pas besoin de lignes aériennes ». Le système offre de même « une plus grande flexibilité de l'itinéraire » ainsi qu’un temps de charge rapide qui permet de ne pas interférer avec le respect des horaires de bus.
 
Ce projet, né d’un partenariat public privé, aura demandé un peu plus de cinq millions de francs suisses d’investissement. Les résultats de l’étude de faisabilité avaient par ailleurs démontré que le coût des infrastructures était moins élevé que dans le cas de l’installation de lignes de trolleybus. Les nouvelles capacités des batteries, alliées aux nouvelles techniques de charges permettront-elles alors de créer des véhicules électriques efficaces et autonomes sur une longue période ? La ville de Genève devrait prendre une décision relative à l’application future ou non du modèle en mars 2014, après l’étude du projet TOSA qui permet d’emporter jusqu’à 135 personnes et de subir les diverses conditions réelles de trafic auquel un bus peut être confronté.


(1) http://www.abb.com/cawp/seitp202/F32C9DED54DC0B20C1257B7A0054972B.aspx
(2) Ibidem.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche