RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
24/08/2015

Transport public, environnement et santé




Les transports publics sont la pierre angulaire de toutes les grandes métropoles, car ils jouent un rôle important dans les nouveaux enjeux environnementaux et de santé publique.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Les transports publics sont bons pour la santé et pour l’environnement. Ils participent également à structurer en profondeur les grandes métropoles, en jouant un rôle dans les enjeux environnementaux et dans les questions de santé publique.
 
Un article en ligne du journal Huffigton Post  de ce lundi 24 août rappelle l’importance des transports publics dans la structure des grandes métropoles. Prenant pour exemple l’Ile-de-France, l’article rappelle qu’ « avec 19% de la population française, l'Île-de-France est un territoire densément peuplé dans lequel les déplacements sont très nombreux. Sur les 41 millions de déplacements par jour en Île-de-France, 20% sont assurés par les transports collectifs, soit 8,3 millions de déplacements. »

Un « investissement pour la santé »

L’article de l’Huffington Post souligne d’une part les avantages environnementaux des transports publics, mais le qualifie également d’ « investissement pour la santé » : « Car, vivre en ville ne signifie pas nécessairement air pollué, congestion, bruit et longs temps de transport », explique l’article, avant d’ajouter : « Les nouvelles idées qui émergent dans les transports urbains sont en train de rendre les villes plus saines et plus agréables à vivre. La montée des préoccupations environnementales et les mesures limitant l'usage individuel de l'automobile dans les villes ont renforcé l'attractivité des transports publics. »
 
L’article met aussi en avant les différentes raisons d’encourager la mise en place d’infrastructures de transport collectifs : « Le transport public est un acteur majeur de la lutte contre le dérèglement climatique », il « développe des solutions de mobilité durable, alternatives à la voiture individuelle », mais il participe également à poser un véritable « geste écologique ». Non seulement, « le transport public participe à la réduction des nuisances »,  mais il  facilite aussi « l'activité physique » .
 
De quoi privilégier à la rentrée le transport public à sa voiture : un geste écologique qui profitera à la santé de chacun comme à l’environnement.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche