RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/08/2016

Test grandeur nature du bus enjambeur de circulation en Chine




Le projet un peu fou du bus qui passe au-dessus de la circulation vient d’être testé en Chine. Jugée fantasque à prime abord, le projet pourrait s’avérer très prometteur pour lutter contre la pollution et désengorger les rues des villes.


Test grandeur nature du bus enjambeur de circulation en Chine
NB : DEPUIS LA PUBLICATION DE L'ARTICLE IL S'EST AVERE QU'IL S'AGISSAIT D'UNE ESCROQUERIE DESTINEE AUX INVESTISSEURS

Comme un gros tramway sur pattes, le bus chevauchant chinois est sur le point de devenir une réalité. Connu du grand public alors d’un salon au printemps dernier, le « straddling bus », de son vrai nom TEB-1 vient d’être testé dans des conditions réelles dans la ville de Qinhuangdao.

Avec ses airs d’appareil du futur, sorti tout droit des films de science-fiction, l’appareil pourrait être une solution géniale pour lutter contre la pollution et les encombrements du trafic. D’une largeur équivalente à la rue, sur rails, le TEB-1 prévoit d’installer les passagers au-dessus des voies de circulation pour les éviter. « Pour l'heure, il s'agit d'un test limité puisque le bus, qui tient plutôt du tramway, n'a roulé que sur 300 mètres et sur une piste spécialement aménagée pour cela. Mais il permet de se faire une idée un peu plus précise de ce projet qui a vu le jour il y a près de six ans et n'avait jamais atteint la barre de l'expérimentation. Et pour cause, l'administration locale du district de Pékin, où elle était prévue, n'avait pas souhaité autoriser la construction des 185 km de voies envisagées » rapporte le journal Les Echos.
 

Lancement réel dans les mois à venir

« Des discussions sont par exemple en cours avec la municipalité de Jilin, elle aussi située dans le nord-est de la Chine, et en décembre dernier, un accord a été signé avec celle de la ville de Zhoukou, dans la province du Henan. En attendant bien évidemment de convaincre Pékin » explique le quotidien économique.

Les dirigeants de la société chinoise à l’origine de TEB-1 ont d’ores et déjà lancé la production pour ce projet qui pourrait être exporté dans le monde entier. Cinq fois moins cher que le métro il a les mêmes fonctions, avance une capacité de 1 200 à 1 400 passagers. Il pourrait donc s’agir d’une solution pour les nombreuses villes de pays en développement qui ne sont pas équipées de transports sous-terrain et veulent lutter contre la pollution ou les embouteillages.
 






1.Posté par Ludovic Bu le 07/08/2016 14:21
"l’appareil pourrait être une solution géniale pour lutter contre la pollution et les encombrements du trafic". Ah ? En quoi ajouter un mode de transport, consommateur d’énergie, permettrait-il cela ? Puisque le tramway passera au dessus des voitures, le nombre de celles-ci ne va pas diminuer. La pollution générée sera donc supérieure, puisqu'il faudra ajouter celle du tramway à celles des voitures. L’encombrement ne diminuera pas plus. Au contraire : les embouteillages seront les mêmes, et on ajoutera un étage d’encombrement de l’espace avec cet énorme tramway...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche