RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
22/07/2016

Siemens attaqué pour sa participation à un projet en Amazonie

Sébastien Arnaud



Siemens est fortement critiqué et attaqué par des associations pour projet de barrage sur le fleuve Tapajos en Amazonie dans lequel il a des intérêts. Avançant une activité d’électricien basée sur des valeurs, les associations estiment que la société doit prendre ses distances du chantier.


ILD
ILD
Siemens, le premier producteur d’électricité d’Europe, est connu pour ses engagements en faveur de la responsabilité et du développement durable. Paradoxalement, c’est cet réputation d’acteur vertueux du secteur qui explique que des associations et militants de défense de l’environnement apostrophent le groupe.

Présent au capital de la société allemande Voith Hydro à hauteur de 35%, Siemens est donc indirectement un potentiel candidat à l’appel d’offre que le gouvernement brésilien s’apprête à lancer pour un projet titanesque de barrage hydraulique.

Pour des associations, militants des droits des indigènes et de défense se l’environnement, ces projets de barrages sont problématiques à causes de nombreuses conséquences sur les modes de vie des populations locales et de la diversité. « Siemens et Voith Hydro sont impliqués dans les quatre derniers barrages construits sur l'Amazone : Tele Pires, Santo Antonio, Jirau et le très controversé Belo Monte, pour lesquels ces entreprises ont fourni des composants clé. Chacun de ces quatre projets constitue une violation des droits constitutionnels des peuples autochtones qui vivent sur les zones concernées » dénonce par communiqué l’ONG Greenpeace.
 
 






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche