RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
16/12/2013

Selon un rapport de l’ONU, les déchets électroniques représenteront 65,4 millions de tonnes par an dès 2017

Jean Camier



L’essor des produits électroniques amène à l’explosion des déchets de ce type. D’après un rapport de l’ONU du 15 décembre, ces déchets vont augmenter de 30% d’ici à 2017 pour atteindre 65,4 millions de tonnes par an.


Décharge électronique  dans la banlieue d'Accra au Ghana - DR OUEDRAOGO NYABA / SIPA
Décharge électronique dans la banlieue d'Accra au Ghana - DR OUEDRAOGO NYABA / SIPA
Les ordinateurs, tablettes, téléphones intelligents s’ajoutent aux traditionnels accessoires électroniques. Leur durée de vie est par ailleurs de plus en plus courte ce qui accentue l’explosion de la part des déchets de ce type.
 
Un rapport de l’Initiative pour résoudre le problème des déchets (StEp), présenté par l’ONU le 15 décembre, alerte sur les risques du manque de contrôle des déchets électriques et électroniques (DEE). En 2012, environ 48,9 millions de tonnes de ces déchets auraient été jetés dans le monde. Le StEp cherche à marquer les esprits en expliquant qu’une chaine de camions de 40 tonnes remplis de DEE pourrait encercler les trois quarts de la Terre au niveau de l’Equateur.

19,6 kilos par habitant

Le StEp explique qu’en 2012, la production moyenne de DEE par habitant s’élève à 19,6 kilos. En toute logique, ce sont les pays industrialisés qui sont en tête de ce classement. Un Américain jette 29,8 kilos par année contre 19,2 kilos pour un Européen. Au sein de l’Union européenne, l’Allemagne jette le plus de DEE avec 23,2 kilos, suivent le Royaume-Uni (21,8 kg), la France (21,1 kg), l’Espagne (18 kg) et l’Italie (17,8 kg). Le Qatar est le plus grand consommateur avec 63 kilos par tête.
 
Les pays en développement, même ceux largement lancés dans l’industrialisation de leur économie, arrivent largement derrière en terme de production par habitant. Le Brésil est à 7,4 kg par habitant, la Chine à 5,4 et l’Inde à 2,25.
 
En revanche si l’on regarde les chiffres en tonnes, la Chine est le deuxième pays producteur de déchets électroniques avec 7,3 millions de tonnes par an. Les Etats-Unis sont en tête avec 9,4 millions de tonnes.
 
Le problème de ce type de déchets ne repose pas uniquement sur le fait qu’ils se développent très vite (+30% d’ici 2017 soit 65,4 millions de tonnes). Les métaux utilisés sont parfois rares ou dangereux. Ils posent des problèmes sérieux pour la santé, notamment en Afrique, et problématisent le défi du recyclage.
 
L’ONU encourage donc les autorités politiques à prendre le problème à bras le corps et à développer des infrastructures dédiées à ces matériaux. Démarche que l’UE a lancée en janvier 2012 avec un objectif de collecte de 65% d’ici 2019.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche