RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/02/2015

Salon de l’agriculture 2015, les élections départementales en vue




Chaque année, le Salon de l’agriculture est plus un lieu de parade médiatique que de mise à l’honneur de l’agriculture française. Cette année, les personnalités vont être particulièrement mobilisées alors que les élections départementales qui vont se tenir dans un mois. Les représentants de tous bords ont déjà annoncé leur présence.


Salon de l’agriculture 2015, les élections départementales en vue
Les images sont sympathiques. C’est l’occasion pour les personnalités politiques de tous bords de se montrer proche des agriculteurs sans même avoir à prendre le train. L’occasion est trop belle. Depuis que Jacques Chirac a rendu incontournable ce passage médiatique, les hommes politiques se ruent tous Porte de Versailles où se tient ce rendez-vous incontournable, marronnier s’il en est.

Du 21 février au 1er mars, le secteur primaire sera donc à l’honneur. Traversé par les difficultés économiques, l’agriculture est un enjeu politique et économique incontournable.

L’enjeu des départementales

Alors que les débats agricoles sont surtout tournés vers la guerre aux pesticides lancée par le ministre Stéphane Le  Foll, le Salon apparaît comme un enjeu majeur. Une occasion de faire oublier ce dossier épineux (voir notre article), qui ne fait que des mécontents, des écologistes aux industriels.

Alors que le scrutin départemental va s’ouvrir dans un mois, le gouvernement a besoin de se rassurer en évitant que l’opposition ne soit renforcée. Tout laisse pourtant croire, qu’outre l’abstention, les partis d’opposition du FN et de l’UMP en passant par les Verts ont un coup à jouer.

Du coup, les unes après les autres, les personnalités politiques annoncent leur jour de visite Nicolas Sarkozy a annoncé qu’il s’y rendrait le 25 février, alors que, liste BFMTV , « Marine Le Pen a prévu de venir à la rencontre des agriculteurs le même jour. Emmanuelle Cosse, la secrétaire nationale d'Europe-Ecologie-les-Verts, jeudi, Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF, vendredi. » L’enjeu est clair, continue la chaîne d’informations, il faudra « convaincre un électorat - généralement plus favorable à la droite - qui connaît un certain malaise, avec des revenus en berne pour toutes les productions, à l'exception des filières du lait et du vin. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche