RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
26/06/2014

Rencontre : Arnaud Fimat, cofondateur de Ça Me Regarde

RSE Magazine



Nous avons rencontré le co-inventeur des RTT solidaires. Constituée en SCOP, Ça Me Regarde propose aux entreprises des séminaires, des formations et des chantiers solidaires. Et visiblement, tout le monde y gagne : l’entreprise comme les salariés, autant les associations bénéficiaires de la démarche. Explications.


Vous êtes cofondateur de Ca Me Regarde, une SCOP à l’origine des « RTT solidaires ». Pouvez-nous raconter la genèse de votre projet ? Comment un ancien expert en sûreté et en gestion des risques se transforme-t-il en héraut de la solidarité d’entreprise et du lien social ?

Arnaud FImat, cofondateur de Ça Me Regarde
Arnaud FImat, cofondateur de Ça Me Regarde
Ça Me Regarde est née de l’expérience. Ségolène (Ndlr : la cofondatrice de Ça Me Regarde) et moi-même animions avec quelques collègues la démarche Développement Durable de Manutan. En 2010, à l’occasion de la semaine du développement durable, nous avons proposé aux 350 collaborateurs du site de participer à un RTT solidaire. Ainsi, chacun a eu la possibilité de poser une journée de RTT (ou de congés payés) pour vivre une expérience solidaire, en immersion dans une association locale et autour d’un chantier utile à l’association. Nous avons ensuite renouvelé l’expérience chez Manutan et au regard de l’énergie, de l’enthousiasme, de la cohésion et des rencontres qui naissaient à travers ces journées, nous avons passé le cap de l’entrepreneuriat avec l’ambition de faire vivre à toutes les entreprises une journée solidaire. Nous étions alors persuadés que l’entreprise et le monde associatif ont un intérêt mutuel à se rapprocher et à s’inspirer.

En quoi votre intervention consiste-t-elle aujourd’hui, maintenant que votre démarche est structurée et « professionnalisée » ? Pouvez-nous citer des réalisations emblématiques de votre activité ?

Nous nous sommes organisés autour d’une offre en trois dimensions. D’abord, le « RTT Solidaire », grâce auquel la DRH ou la direction RSE offre la possibilité aux collaborateurs de s’engager pour une journée, au cœur d’une association. L’expérience montre aussi que de nombreuses entreprises choisissent des « programmes de RTT solidaire » organisés tout au long de l’année, dans différentes associations, et répondant aux engagements RSE annuels de l’entreprise.
 
Ensuite, le « Séminaire », grâce auquel un patron ou un manager souhaite orienter la journée de son équipe autour des valeurs de l’entreprise, avec une dimension solidaire.
 
Enfin, nous proposons des modules de « Formation en Immersion »: intuition & management, gestion du stress et des émotions, management éthique, cohésion et bienveillance sont autant de modules que nous proposons de vivre au cœur de structures associatives. Notre spécificité : « le sur-mesure ». Volontairement, nous n’avons pas de catalogue de formation, mais préférons définir avec l’entreprise l’enjeu précis de la session et travailler avec notre réseau associatif pour imaginer et mettre en place la journée.
 
Toutes nous journées partagent ces caractéristiques : Journée ou demi-journée en immersion, expérience collective (à partir de 5 personnes), organisée localement à l’entreprise, autour d’un chantier utile à l’association, et imaginable partout en France.

Comment se déroulent concrètement les séminaires et les formations orientés cohésion d’équipe et développement personnel ?

Le préalable est d’identifier les attentes de l’entreprise, ce qu’elle veut faire vivre, pourquoi, les enjeux pour l’équipe, le sens de la journée. Plus nous avons une vision claire des raisons de l’organisation de la journée, mieux nous pourrons répondre par un format qui répond aux attentes.
 
Ensuite, il faut définir précisément avec l’association les activités solidaires à proprement parler, c’est-à-dire ce que les personnes vont concrètement faire de leurs mains.
 
Enfin, nous pouvons accompagner l’entreprise dans la mise en place de la démarche (phase de teasing…) et l’aider à susciter l’intérêt des équipes en interne. Le jour J, nous accueillons, avec l’association, les collaborateurs de l’entreprise. Nous leur présentons et les accompagnons sur les ateliers, et laissons faire la magie de l’immersion et du « hors cadre ». En fin de journée nous animons un débriefing collectif qui vise deux objectifs : fermer la parenthèse solidaire, d’une part, en laissant à chacun la possibilité de s’exprimer sur le vécu de l’expérience et son ressenti émotionnel. D’autre part, éveiller l’imagination et les inspirations de la journée pour la vie quotidienne de chacun dans l’entreprise.
 
A J+30, et en fonction du format et du contexte, nous animons le débriefing à froid dans le but d’ancrer l’expérience et de s’assurer que chacun est bien autonome dans la transformation de l’expérience solidaire.

Vous avez également développé un programme spécifique à destination des dirigeants et des managers. Quel en est le bénéfice escompté ?

« Détour » est un programme de formation inter-entreprise qui ambitionne de partager une approche novatrice des relations humaines dans l’entreprise. Il s’appuie principalement sur l’intérêt de sortir du cadre et du « tout rationnel » pour prendre de la hauteur et imaginer d’autres horizons. Détour fait toucher du doigt aux participants, de manière innovante, la notion de « changement », de « transformation » par l’ouverture.
 
Sur 5 mois, chaque participant vit 3 chantiers solidaires (dans 3 associations différentes), 2 rencontres inspirantes et des sessions d’apports théoriques. Un accompagnement de type coaching lui permet aussi la transformation des expériences dans le quotidien.
 
Les principaux bénéfices de Détour sont l’ouverture, l’inspiration, l’expérience collective en petit groupe (8 pers. max.)… C’est à la fois une bouffée d’oxygène exceptionnelle pour les participants qui vivent des rencontres d’une grande richesse. Enfin, l’énergie d’un petit groupe bienveillant autour de rapports authentiques entre pairs apporte aussi joie, émotion et inspiration.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche