RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/01/2015

RSE et entreprises: des indicateurs à perfectionner




Si la quasi-totalité des entreprises affiche une volonté d’engagement dans la RSE, la traduction de cet engagement en données chiffrées est encore rare.


L’étude réalisée par le cabinet de conseil Sia Partners sur les indicateurs de responsabilité sociale publiés par les entreprises du CAC 40 constate ainsi le grand écart fait par certaines grandes entreprises françaises en matière de responsabilité sociale, sociétale et environnementale.
 
En 2013, la quasi-totalité des entreprises du CAC 40 met en avant un engagement ou priorités d’action en matière de RSE. 85 % des entreprises intègrent désormais un chapitre dédié à la RSE dans leur document de référence, avec des engagements concernant trois thèmes en particulier sur le volet social : la diversité le développement des collaborateurs et la sécurité Mais, en réalité, la traduction des ambitions en objectifs chiffrés et mesurés est   «encore loin d’être généralisée au sein des entreprises du CAC 40 » juge Sia Partners.

Efforts tous azimuts

Concernant la sécurité au travail et la santé, constate le cabinet de conseil ainsi que «l’élargissement du champ d’action à la qualité de vie au travail peine à se matérialiser dans certaines entreprises, la communication institutionnelle restant encore largement centrée autour des problématiques de sécurité et de santé physique des collaborateurs ». Aucun progrès n’est notable, non plus, concernant la publication des données chiffrées sur l’emploi et l’insertion des personnes handicapées : moins de la moitié des entreprises communique de façon claire et précise sur le taux d’emploi global des personnes handicapées en 2013 en France. Un manque de précision qui, selon Sia Partners, masquerait « les difficultés des entreprises françaises à atteindre les seuils légaux».
 
Même flou dans la communication en matière de gestion des seniors. « Le contrat de génération a fait évoluer le discours vers la gestion des âges... mais n’a pas suscité d’innovation sur les mesures d’accompagnement proposées », estime le cabinet de conseil. Seules 21 entreprises ont communiqué sur la signature d’un contrat ou l’élaboration d’un plan d’action sur le sujet et moins de la moitié d’entre elles affiche des engagements chiffrés sur au moins un des objectifs du contrat de génération.
 
Enfin, le sujet de l’égalité salariale reste encore très peu développé dans la communication institutionnelle. « Seules 16 entreprises du CAC 40 fournissent des informations (chiffrées ou non) sur les écarts de salaires ou sur les actions mises en œuvre pour les réduire », relève Sia Partners.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche