RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
20/11/2014

Prix Pinocchio, les lauréats sont…

Jean Camier



L’Association les Amis de la Terre vient de procéder à la remise des prix Pinocchio aux entreprises jugées les moins cohérentes par rapport à leurs engagements officiels en matière de RSE. Shell, GDF Suez et Samsung ont été choisis par des internautes. 61000 personnes ont participé aux votes.


Prix Pinocchio, les lauréats sont…
Shell, GDF Suez et Samsung ont été choisis par 61 000 votants dans le cadre du prix Pinocchio. Ces récompenses (voir notre article), imaginées par Les Amis de la Terre, visent les entreprises qui ont mis en avant des initiatives de gestion responsable qui n’ont pas été suivies d’application sur le terrain. Très médiatisé, ce prix a été organisé en partenariat avec le Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid) et Peuples solidaires.
 

Mauvaise publicité

Déjà inquiètes de savoir qu’elles faisaient partie des entreprises pré sélectionnées par les prix Pinocchio, GDF Suez, Shell et Samsung ont mis en place des campagnes de communication de crise pour faire face à cette mauvaise publicité.

Les annonces dans le domaine de la RSE visent à donner une meilleure image des entreprises. Bien compris par les grands groupes, le phénomène de la communication à outrance sur des campagnes responsables et vertes amène à des dérives. C’est pour cette raison que Les Amis de la Terre ont choisi de frapper là où ça fait mal : la réputation.

Les trois groupes n’ont pas tardé à réagir face à cette récompense dont ils se seraient bien passés. Preuve, s’il en fallait, que les ONG peuvent exercer une véritable pression sur les entreprises en utilisant les relais médiatiques dont elles disposent. Shell a été choisie dans la catégorie « Une pour tous, tout pour moi », GDF Suez pour « Plus vert que vert » alors que Samsung a été récompensé par le prix « Mains sales, poches pleines ». 

« En opposant  des faits concrets aux beaux discours des entreprises, les Prix Pinocchio montrent cette année encore que ces vides juridiques permettent aux entreprises d'agir en toute impunité en France et dans le monde » a souligné Juliette Renard, chargée RSE de l’organisation Les Amis de la Terre.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche