RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
27/09/2016

Pour l’OMS, 92% de la population mondiale vit dans la pollution




L’Organisation mondiale de la santé (OMS) accentue sa campagne de sensibilisation contre les risques liés à la pollution. Dans un rapport publié le 27 septembre, l’institution mondiale frappe un grand coup en affirmant que 92% de la population mondiale vit dans des lieux où la qualité de l’air est moins bonne que celle qu’elle recommande.


ILD
ILD
« Ce rapport s’appuie sur des données provenant de 3 000 lieux, essentiellement des villes, à travers le monde. Il a été élaboré en collaboration avec l’université de Bath, au Royaume-Uni. Il conclut que 92 % de la population vit dans des endroits où les niveaux de qualité de l’air ne correspondent pas aux niveaux fixés par l’OMS pour les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns (PM2.5) » raconte Le Monde.
 

Agir pour limiter les dégâts

L’OMS affirme en commentaire de ce rapport, qu’il est grand temps d’agir pour limiter la pollution. « Il existe des solutions, notamment des systèmes de transports plus viables, la gestion des déchets solides, l’utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages ainsi que les énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles » explique une responsable de l’organisation citée par le quotidien français.

D’après des estimations difficiles à vérifier, il y aurait chaque année trois millions de morts liées à la pollution de l’air. Pour rappel, écrit Le Monde, « les limites établies par l’organisation pour ces dernières sont une moyenne annuelle de 10 μg/m3 (microgrammes par mètre cube). Les PM2.5 comprennent des polluants comme le sulfate, les nitrates et le carbone noir, qui pénètrent profondément dans les poumons et dans le système cardiovasculaire, ce qui représente un risque grave pour la santé humaine. »
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche