RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
23/04/2014

Pour l’Ademe, l’éco-conception rime avec compétitivité

Jean Camier



Dans un communiqué l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie veut rappeler que l’éco-conception n’est pas seulement un engagement environnemental pour les entreprises. Dans le texte elle explique que c’est une « démarche non seulement rentable mais aussi durable. »


Alors que les débats sur l’environnement semblent se focaliser sur la dichotomie entre vision positive ou punitive de l'écologie, l’Ademe prend la parole sur le sujet de l’éco-conception. Dans ce domaine précis, l’agence publique assure que la rentabilité va de paire avec l’environnement.

« Selon une étude réalisée en 2013 par le Pôle Éco-conception en France et l'Institut de développement de produits au Québec avec le soutien de l'ADEME, auprès de 119 entreprises réparties en Europe et au Québec, si en France l'éco-conception reste à ce jour faiblement déployée, elle contribue pourtant à augmenter les ventes, réduire les coûts et valoriser l'image de l'entreprise, une solution « gagnant-gagnant », à la fois pour l'économie et l'environnement » explique-t-elle.

Sensibiliser, informer, valoriser

« La création de biens ou services économiquement plus rentables et plus durables est donc aujourd'hui un enjeu de compétitivité pour les entreprises, un challenge que toutes doivent être en mesure de relever pour pérenniser leur activité (emplois, parts de marché, impact environnemental, etc.) » continue le communiqué.

Dans ce cadre, l’Ademe « propose et apporte son soutien aux entreprises françaises dans leur démarche d'éco-conception. » Pour cela, trois étapes sont mises en avant pour que l’éco-conception devienne un objectif réaliste : sensibiliser, informer, valoriser.

La sensibilisation passe par la mise « à disposition des entreprises son Bilan Produit®. Il permet de réaliser l'évaluation environnementale d'un produit par l'analyse des impacts ». Ensuite, l’information est rendue disponible sur le site de l’Ademe avec notamment « l’annuaire de l’éco-conception ». Enfin, la valorisation veut aider les entreprises à mettre en avant leur engagement, « afin de faire valoir leur démarche d'éco-conception, affirmer et cautionner leur action auprès de leurs clients, les entreprises peuvent rechercher à apposer un logo environnemental sur leurs produits. » 119 logos environnementaux existent pour garantir aux consommateurs la mise en place d’une stratégie qui limite les impacts environnementaux.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche