RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/10/2017

Pour Philippe Vasseur, il faut « intégrer des clauses de RSE dans les marchés publics »




Dans une interview au magazine Challenges, l’ancien ministre Philippe Vasseur revient sur le lancement du 11ème Forum mondial pour une économie responsable. Il revient sur sa vision du développement de la RSE et sur l’avantage concurrentiel qu’il peut représenter.


ILD
ILD
L’avantage concurrentiel est central dans la stratégie d’une entreprise. La technologie et la mondialisation ont accéléré les transferts de technologies. Le rythme est tel que rares sont les secteurs où les savoir-faire des pays émergents n’ont pas rattrapé ceux des pays post-industriels. Dans ce contexte que la RSE peut devenir un atout de choc pour les entreprises françaises et européennes. C’est, dans les grandes lignes, ce que l’on retient de l’interview de Philippe Vasseur dans Challenges qui lance le Forum mondial pour une économie responsable mardi 17 octobre à Lille.

L’ancien ministre de l’Agriculture défend l’idée selon laquelle l’économie responsable et la RSE sont en train de faire évoluer l’économie. « La gadgetisation de la RSE, le greenwhashing… bien entendu, cela existe. De même qu'existe une manière brutale de porter une telle politique, à l'image des méthodes employées par Anne Hidalgo à la mairie de Paris. Par la contrainte plutôt que par l'incitation positive. » reconnait d’abord l’ancien homme politique (UDI). « Mais notre forum montre qu'il existe un nombre grandissant d'initiatives bien réelles en matière de préservation de l'environnement ou de croissance responsable, et cela dans le monde entier » ajoute-t-il.

Sans faire appel à la coercition, mais en travaillant sur la culture d’entreprise et les institutions économiques, il serait possible de faire bouger les lignes. Avec un appel aux contributions le Forum veut jouer un rôle dans la réflexion. « Pour ma part, je souhaite que nous insistions sur la nécessité d’intégrer des clauses de RSE dans les marchés publics. C’est une idée que je vais porter auprès des collectivités locales dans les prochains mois. Un tel critère de choix est parfaitement légal, notamment aux yeux de la Commission européenne. Et il permet de favoriser, de fait, les entreprises françaises et locales » avance l’ancien ministre.

Lire ici en intégralité l’interview de Philippe Vasseur par le magazine Challenges






1.Posté par Anthony CARLETTI le 30/10/2017 13:15
il serait temps !
un peu plus de clarté et éthique dans les appels d'offres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche