RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
17/05/2016

Pollution à Beijing : place aux couloirs de ventilation

Sébastien Arnaud



Pour contrer la forte pollution qui sévit à Beijing, des « couloirs de ventilation » ont été installés.


Source : Pixabay, image libre de droits.
Source : Pixabay, image libre de droits.
Un article en ligne du site www.french.peopledaily.com explique qu’il s’agit d’une toute nouvelle invention, et qu’il y a plusieurs années, qu’au début de l'année, « certaines villes du delta du Yangtsé ont placé en priorité ce type de construction dans leur planification urbaine. » Il ajoute que « Beijing a également adopté cette méthode pour réduire la pollution de l'air. »

L’article précise que selon le dossier de l'« Adaptation urbaine du plan d'action sur le changement climatique », rédigé par la Commission nationale pour le développement et la réforme et le ministère du Logement, « Beijing s'apprête à construire cinq corridors de ventilation de premier rang dont l'ampleur moyenne dépassera les 500 mètres, ainsi qu'une dizaine de corridors de deuxième rang mesurant 80 mètres de large, qui devrait largement contribuer à atténuer l'effet d'îlot de chaleur et la pollution de l'air de la capitale chinoise. »
 

Apporter plus d’air frais

L'article explique que « l’effet d'îlot de chaleur est l'une des caractéristiques les plus manifestes du changement climatique dans les zones urbaines. La métropole atteignant des températures plus élevées par rapport aux régions aux alentours. Selon les statistiques, cet effet pourrait atteindre jusqu'à 77% du total de la superficie de la capitale, et provoquer une diminution de vitesse des courants d'air au centre de la ville. »

Ainsi, « le directeur adjoint de la Commission de la planification municipale de Beijing, Wang Fei, a insisté sur les mesures de ces cinq couloirs comme un ensemble de dispositifs pour réduire la pollution, en couvrant un bon nombre de parcs et de zones vertes. »

La prochaine étape consistera donc « à une planification des micro-corridors permettant d'apporter plus d'air frais au centre de la ville. »

Chang Jiwen, le directeur adjoint du Centre de recherche sur le développement des ressources et politiques environnementales, a souligné que « la planification des corridors ne nécessitait pas de grands travaux de démolition ou de construction, mais appellera une interdiction de bâtiments dans les zones concernées. Il existe effectivement des blocs d'édifices dont la densité peut être un obstacle pour la mise en place de couloirs de ventilation. »

Lire l’intégralité de l’article ici.
 
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche