RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
19/12/2014

Pas de gaz de schiste à New York

Jean Camier



L’administration de l’Etat de New York aux Etats-Unis vient d’annoncer que le gaz de schiste ne serait pas exploité sur son territoire. Dans un article du New York Times, les collaborateurs du gouverneur Andrew Cuomo ont expliqué que la décision avait été prise en raison des risques pour la santé.


DR dotruffalo-blog
DR dotruffalo-blog
L’Etat de New York ne veut pas de gaz de schiste sur son territoire à cause d’éventuels risques pour la santé. L’information fait voler en éclats le cliché des Etats-Unis emballés par le gaz de schiste quand en Europe le sujet fait débat. En effet, en se prononçant contre le gaz de schiste sur son territoire, l’Etat de New York montre bien que l’exploitation du gaz conventionnel est loin de faire l’unanimité outre-Atlantique.

S’appuyant sur un article du prestigieux New York Times, Le Courrier International souligne l’information : « Le développement d'une industrie liée au fracking avait été présenté comme une source de renouveau économique pour les régions sinistrées proches de la Pennsylvanie, plus à l'ouest, rappelle le quotidien new-yorkais. Mais les arguments sur les risques de pollution de l'air et des nappes phréatiques l'ont emporté. "Nous ne pouvons pas nous permettre de faire une erreur", a commenté le Dr Howard Zucker, commissaire en charge des questions de santé pour l'Etat de New York. "Les risques sont très importants, et ils ne sont même pas tous connus". »
 

Le rôle des institutions

Par ailleurs, on apprend qu’à d’autres niveaux des acteurs locaux s’étaient déjà engagés sur la voix de l’exclusion de l’exploitation du gaz de schiste. En effet, continue sur son site internet le magazine français, « des douzaines de collectivités autour de la ville de New York avaient déjà passé des moratoires et des interdictions sur le fracking, et la Cour d'appel de l'Etat avait confirmé en juin que ces villes pouvaient appliquer un zonage afin de bannir cette méthode d'extraction. Compliquant la tache pour de futurs forages. »

La décision de l’Etat de New York confirme une précédente interdiction décidée il y a six ans en la prolongeant de sept années. C’est le deuxième Etat américain à s’engager dans ce sens après le Vermont en 2012précise Le Courrier International.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche