RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
08/07/2016

Partenariat entre l’Occitane et l’Union internationale pour la conservation de la nature

Sébastien Arnaud



Le groupe de cosmétique et de produits de beauté l’Occitane vient de signer un accord avec l’Union internationale pour la Conversation de la Nature (UICN). La convention de trois ans a pour objectif de renforcer l’engagement du groupe pour la biodiversité.


Libre de droit
Libre de droit
L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a signé un partenariat avec le groupe français l’Occitane pour trois ans. « Elle a pour but de renforcer la mobilisation de l'entreprise sur cet enjeu environnemental majeur et la conservation des écosystèmes en Méditerranée. A horizon 2018, ce partenariat contribuera à la réalisation de la liste rouge des écosystèmes méditerranéens de France métropolitaine, et permettra au groupe L’Occitane de se doter d'une stratégie et d'un plan d'actions ambitieux en faveur de la biodiversité » explique l’UICN par communiqué.

Lises rouges de forêts et domaines menacés

« Particulièrement investi dans la préservation du patrimoine naturel méditerranéen, L'OCCITANE en Provence participera au projet de l'UICN France de réaliser d'ici 2018 les listes rouges des forêts et littoraux méditerranéens menacés. En dressant cet état des lieux solide, ce projet apportera des connaissances sur les milieux naturels les plus sensibles, favorisera la sensibilisation et guidera la mise en place d'actions de sauvegarde de la biodiversité par les acteurs publics et privés » continue le texte.

En plus de cette collaboration, l’UICN va aider le groupe à mesure plus précisément l’impact du groupe sur la nature et son environnement.  « Pour répondre au défi de l'érosion de la biodiversité qui se poursuit, nous avons besoin d'entreprises engagées pour sa protection et sa restauration. Ce partenariat est stratégique car L'OCCITANE dépend de façon étroite de la biodiversité et des ressources naturelles, et que la principale région concernée est la Méditerranée, l'un des 35 points chauds de la biodiversité mondiale » remarque le directeur de l’UICN France, Sébastien Moncorps.
Ce n’est pas la première initiative du groupe en matière de responsabilité sociale. Depuis 2012 l’Occitane en Provence est engagée avec le Fonds de Dotation « Sauvegarde du Patrimoine Lavandes en Provence » et le STARESO, la station de recherche et de sauvegarde de la Méditerranée





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche