RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
31/01/2017

Onze jours de pollution d’affilés pour Grenoble

Sébastien Arnaud



La ville d’Isère connait un épisode de pollution particulièrement important avec onze jours d’affilés de niveau trop élevé de particules fines. Les mesures restrictives de baisse des limitations de vitesses ou d’interdiction de circuler pour certains véhicules se sont intensifiées au fur et à mesure. Un épisode de pollution qui s’arrête aujourd’hui avec une qualité de l’air jugée « moyenne » par Air Rhône-Alpes.


ILD
ILD
Lundi 30 janvier c’était le onzième jour de pollution de suite pour la ville de Grenoble. Un pic de pollution qui s’installe dans le temps et devient particulièrement désagréable pour les habitants de l’agglomération. « Dimanche, les masses d’air restaient « stables et les niveaux de particules fines supérieurs à ceux préconisés » dans tout le bassin grenoblois et le nord de l’Isère, a précisé dimanche après-midi la préfecture du département pour expliquer cette décision » raconte Le Monde .
Pour faire face à cette situation les mesures antipollution ont été confirmées avec notamment la réduction des limitations de vitesses. Réduction de 20 km/h sur les routes limitées à 90 km/h et vitesses limitée à 70 km/ sur certaines portions des autoroutes.

Par ailleurs des interdictions de circuler ont été confirmées pour certains types de véhicules qui polluent trop et notamment les voitures diesel qui datent d’avant 2006. « Dans toute la région Auvergne-Rhône-Alpes, les niveaux de pollution restaient inchangés dimanche, les conditions atmosphériques n’ayant pas permis la dispersion totale des polluants. Ils maintiennent le bassin lyonnais, la vallée du Rhône, les vallées alpines et le genevois « en dépassement », souligne Air Rhône-Alpes dans son dernier bulletin » rapporte le quotidien.

Mardi 31 janvier, le site Air Rhône-Alpes confirme enfin une amélioration de la qualité de la journée. Cette tendance positive était prévue par l’organisme qui indique qu’aujourd’hui la qualité de l’air est à un niveau « moyen » après des jours à des niveaux « médiocres ». « Les bassins lyonnais, du Nord-Isère et lémanique pourraient connaître une sortie d’épisode de pollution, mais pas les vallées alpines » avait prévu Air Rhône-Alpes au moment de ses prévisions pour la semaine. 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche