RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/10/2014

Nouveau budget, nouvelle coupe pour le ministère de l’Environnement

Jean Camier



Le gouvernement vient de présenter le projet de loi de finances pour 2015. Il vise des économies de 7,7 milliards pour l’Etat. Le ministère de Ségolène Royal est particulièrement touché avec un rabotage de 400 millions d’euros. Le gouvernement affirme que ni la transition énergétique ni les transports ne seront touchés.


Le gouvernement poursuit ses efforts pour atteindre les 50 milliards d’économie dans le budget de l’Etat entre 2015 et 2017. Mercredi 1er octobre le ministre des Finances, Michel Sapin et le secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, ont dévoilé les grandes lignes du projet de finance de 2015. L’année prochaine l’Etat devra ainsi réaliser 7,7 milliards d’économie en rabotant tous azimuts.

Les différents portefeuilles ministériels sont touchés par ces efforts publics puisque la révision des budgets de ces derniers doit permettre de réaliser 1,8 milliard d’économie. Une fois de plus, les militants écologistes fustigent des économies qui touchent largement les budgets alloués à l’environnement.

400 millions de moins pour l’environnement

L’effort de guerre que le budget 2015 demande aux ministères varie largement selon les portefeuilles. « Parmi les grands perdants, commente Actu-environnement.com,  le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie voit de nouveau son budget raboté. Les crédits de paiement du ministère (hors programme d'investissement d'avenir et contribution de l'Etat aux pensions notamment), passeront de 7,1 milliards d'euros en 2014 à 6,7 milliards d'euros en 2015. Soit une baisse de 5,8%. »

C’est la deuxième année d’affilée que le ministère de l’Ecologie voit son budget diminuer. L’année passée, les moyens qui lui étaient alloués avaient diminué de 6,5%. S’attendant à une nouvelle levée de boucliers, le ministre des Finances affirme que la transition écologique pourra toujours être menée par le gouvernement puisque le budget qui lui est particulièrement alloué serait renforcé en 2015.

Quant aux transports, « conformément aux recommandations de la commission Mobilité 21, les crédits d'entretien routier et les concours à Réseau ferré de France (RFF) pour l'entretien du réseau ferré seront également "stabilisés", ajoute le ministère des Finances, sans toutefois préciser le montant de ces dotations » relève Actu-environnement.

Enfin, toujours d’après le site spécialisé, le budget du ministère de l’Ecologie devrait se stabiliser à 6,6 milliards d’euros en 2016 et 2017. Pour faire des économies, le gouvernement devra aller chercher ailleurs.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche