RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
03/01/2017

Mobilité durable, Montréal va accueillir le Michelin Challenge Bibendum




Michelin vient d’annoncer que la prochaine édition de son sommet mondial de la mobilité – le Michelin Challenge Bibendum – va se tenir à Montréal. Un rendez-vous qui s’appuie sur l’engagement du groupe pour promouvoir des réflexes vertueux dans le secteur.


Mobilité durable, Montréal va accueillir le Michelin Challenge Bibendum
Ce sont les groupes du secteur automobile qui peuvent avoir le plus d’influence sur les pratiques et l’impact environnemental des véhicules. Ce sont eux aussi qui sont les plus enclins à freiner des quatre fers, comme l’a démontré tristement le groupe Volkswagen avec l’affaire des trucages des émissions. Les mauvais exemples sont suffisamment nombreux pour que l’on souligne avec satisfaction les démarches positives. C’est notamment le cas de Michelin qui pousse de plus en plus loin le curseur de son engagement avec le Michelin Challenge Bibendum.
 
Dans le communiqué qui annonce que le prochain sommet se tiendra à Montréal, le groupe rappelle son positionnement depuis les années 1990. « Depuis 1992 et la naissance du premier pneu économe en carburant, Michelin imprime sa vision d'une mobilité performante et durable au service d'une meilleure circulation des biens et des personnes. Lors de la COP21, en novembre 2015, Michelin s'est engagé à réduire de 20% l'empreinte carbone de ses pneumatiques d'ici à 2030. Outre les actions menées à l'échelle de l'Entreprise, Michelin souhaite poursuivre le dialogue avec toutes les parties prenantes pour réinventer une mobilité sûre, connectée et responsable » lit-on.
 
Un coup de pub certain mais qui s’appuie sur des faits indéniables. Une stratégie qui s’avère payante puisqu’aujourd’hui peu de voix s’élèvent pour douter de la légitimité du groupe à porter ces idées et objectifs pour la nouvelle année. « En 2017, nous souhaitons engager une nouvelle dynamique, encore plus ouverte, qui permette aux grandes entreprises, PME, start-ups, scientifiques et ONGs de proposer une mobilité durable notamment pour les villes qui concentreront la très grande majorité de la population mondiale » continue le communiqué.
 
En juin prochain c’est donc à Montréal que le groupe va tenter de fédérer autour de sa démarche « pour inventer collectivement, améliorer et se projeter concrètement dans les transports de demain en est le fondement. Montréal est une ville pionnière sur le front de la mobilité urbaine durable et elle hébergera dans quelques mois une plateforme de démonstration de prototypes et d'innovations dans les services d'aide à la mobilité unique au monde », affirme le président du groupe, Jean-Dominique Sénard.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche