RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
12/09/2017

Les politiques dévouées à la restauration des terres récompensées




L'initiative "4 pour 1000" remporte le prix de la politique d'avenir visionnaire décerné par le World Future Council. Ce prix récompense les meilleures politiques dévouées à la restauration des terres. Une reconnaissance internationale pour cette initiative qui vise à favoriser le stockage de carbone dans le sol afin d'atténuer le changement climatique, de s'y adapter et de contribuer à la sécurité alimentaire. Lancée il y a deux ans par le ministère de l'Agriculture, elle associe le Cirad, l'Inra et l'IRD avec le soutien du CGIAR et de l'Ohio State University.


Source : Pixabay, image libre de droits
Source : Pixabay, image libre de droits
Mieux stocker le carbone dans les sols pour à la fois, améliorer la sécurité alimentaire et atténuer l'effet de serre en cause dans le changement climatique, une vision d'avenir selon le World Future Council. Ce dernier vient de décerner à l'initiative 4 pour 1000, son prix prestigieux de la politique d'avenir (catégorie Vision). Egalement connu comme l'oscar des meilleures politiques, le prix de la politique d'avenir promeut, cette année, les meilleures politiques mondiales contre la désertification et la dégradation des sols.
Pour Emmanuel Torquebiau, représentant de 4 pour 1000 pour le Cirad, l'initiative a pour originalité de considérer l'agriculture comme une partie de la solution au changement climatique et non seulement en tant que cause ou victime. « Le prix décerné par le World Future Council renforce cette vision positive de l'agriculture qui trouve une place de plus en plus prometteuse dans un contexte incertain », souligne le chercheur.
L'initiative 4 pour 1000 montre que l'agriculture et, en particulier, les sols agricoles peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire. Son but est d'accroître la teneur en matière organique des sols et la séquestration du carbone par la mise en place d'actions concrètes et de pratiques agricoles spécifiques. Parmi ces dernières, se trouvent l'agro-écologie, l'agroforesterie, l'agriculture de conservation ou encore la gestion des paysages.
L'ambition de l'initiative est de fédérer et d'inciter tous les acteurs à s'engager dans une transition vers une agriculture productive, hautement résiliente, fondée sur une gestion adaptée des terres et des sols, créatrice d'emplois mais aussi porteuse de développement durable.
Depuis son lancement, en 2015, plus de 250 organisations ont déjà apporté leur soutien à l'initiative en signant la déclaration de Paris qui en fixe les objectifs.
L'initiative 4 pour 1000 s'inscrit en outre dans le cadre du plan mondial d'action pour le climat (GCAA) adopté par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques lors de la CoP22.
« Des centaines de millions de personnes sont directement menacées par la dégradation des sols, et le changement climatique ne fera que décupler le problème , souligne Monique Barbut, sous-secrétaire générale des Nations Unies et secrétaire exécutive de la Convention des Nations Unies pour la lutte contre la désertification (CNULCD). Le prix 2017 de la politique d'avenir met donc précisément sur le devant de la scène ce défi environnemental ambiant, ainsi que les réponses effectives. »
Le prix sera remis lors d'une cérémonie, dans le courant du mois de septembre, à l'occasion de la 13e session de la Conférence des Parties de la CNULCD à Ordos, en Chine.
 





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche