RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
11/04/2012

Les Français sont en quête d’une consommation responsable




Ethicity, cabinet de conseil en développement et marketing durable, présente son enquête annuelle sur « Les Français et la consommation responsable ». Les résultats montrent que les français ne sont pas désabusés face à la crise ; elle demeure à leurs yeux porteuse d’améliorations économiques et sociales. D’ailleurs, la consommation durable reste une valeur chère à leurs yeux et ils attendent notamment des informations supplémentaires de la part des producteurs.


Les Français sont en quête d’une consommation responsable
Réalisée en partenariat avec Aegis Media, l’étude sur la consommation durable et les Français d’Ethicity a été publié en mars 2012. Près de 4055 individus formant un panel représentatif ont été interrogés pour déboucher sur les résultats de l’année 2012. Ces derniers révèlent une certaine continuité avec les tendances mises en exergue l’année précédente.

Le marché français s’inscrit véritablement dans élan réformiste fort. D’après Ethicity en effet, il apparaît nécessaire de faire évoluer notre modèle économique et social à 90% des français. Ainsi, 57% estiment souhaitable d’en conserver les fondements et de le modifier partiellement, 33% d’entre eux jugent qu’il faut faire table rase du modèle actuel, disqualifié par la crise quand seulement 8% souhaitent « le préserver au maximum ».
Certes plus de la moitié des sondés déclarent s’inquiéter pour le futur de leurs enfants. Mais à rebours du pessimisme simpliste, l’étude révèle que 88% de la population considèrent la crise économique comme une « occasion de transformer les modes de vie et de consommer ». C’est d’ailleurs 40% des sondés qui approuvent totalement ce propos en 2012. De 2009 à 2011, la proportion de sondés identifiant la mondialisation comme une opportunité de progrès est par ailleurs passée de 33% à 36%. Les aspirations progressistes des français semblent donc être une tendance solidement ancrée.

Consommer intelligemment et de façon responsable occupe également une place centrale dans l’esprit des sondés. L’acte d’achat est le moyen d’action de tous les jours. À titre de seul exemple, c’est 85% des répondants qui déclarent préférer des entreprises implantées localement. L’origine, le lieu de fabrication mais aussi l’empreinte écologique des produits sont des critères de premier plan dans la détermination des choix des consommateurs. Ainsi d’après l’étude, « 28% des français achètent en priorité un produit respectueux de l’environnement parce qu’il est meilleur pour leur santé ».
Par ailleurs en 2012, respectivement 63%, 46% et 44% des consommateurs interrogés pensent que leur façon de consommer à un impact positif sur l’environnement, sur l’économie et sur la société. C’est en moyenne 5 points de plus qu’en 2011. Les consommateurs font donc désormais le lien entre leurs pratiques d’achats et les problématiques socio-économiques et environnementales.

Il en découle d’ailleurs une demande d’information accrue. En effet, 76% des sondés souhaiteraient disposer d’une information environnementale sur les produits alimentaire, 51% sur les produits d’entretien et 35% sur les produits d’hygiène et de beauté. L’origine des matières premières, le lieu de fabrication, l’impact sur la biodiversité mais aussi la répartition du prix entre les intervenants du cycle de production font parties des informations que les français souhaitent manifestement trouver « sur les étiquettes » même des produits.
De manière générale, les résultats de l’étude d’Ethicity atteste d’une répartition des modes de consommations en deux grandes catégories. Tout d’abord, on trouve la « consommation responsable » dont 44% des sondés se revendiquent. Les consommateurs de cette catégorie, en léger recul par rapport à 2011, déclarent avoir autant ou moins acheté de produit tout en privilégiant des produits durables. Enfin, on identifie une « consommation pragmatique », enregistrant une faible progression depuis 2011. Celle-ci est caractérisée par des consommateurs affirmant acheter moins et moins chers pour faire des économies ou  préférant des prix bas pour continuer à consommer autant de produits qu’avant.

La prise de conscience de leur propre rôle par les consommateurs français continue de progresser en 2012 comme le montre l’étude d’Ethicity. Pour une majorité d’entre, la crise économique appelle à de meilleures pratiques. Pour 60% des sondés d’ailleurs, le respect de l’environnement et la qualité sociale de la production sont compatibles avec une recherche de profit. Parallèlement, c’est 70 des interrogés qui affirment préférer des marques à l’image éthique et 51% d’entre eux qui déclarent croire les entreprises et les marques engagés dans une politique de développement durable. Les français reconnaissent donc les entreprises comme acteurs des enjeux du développement durable et porte de l’intérêt aux messages des entreprises engagées en RSE. Ainsi révélé par Ethicity, cet insight est encourageant pour les entreprises qui hésitent encore à prendre un tournant responsable sur le plan social et environnemental.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche