RSE Magazine
 
RSE Magazine
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Partager
10/08/2015

Le « free-cooling », la solution face à la chaleur des data centers




Les data centers, ces grandes salles qui abritent des ordinateurs stockant des informations numériques, consomment beaucoup d’énergie, produisant ainsi une très forte chaleur. Problème : la chaleur dégagée par les data centers constitue de plus en plus un problème écologique.


Flickr Creative Commons
Flickr Creative Commons
La chaleur produite par les data centers est due à la forte consommation d’énergie qu’ils produisent. Ces grandes salles où sont regroupés un grand nombre d’ordinateurs consomment énormément d’énergie. Le portail RSE de l’entreprise Orange a consacré un article à ce sujet devenu un véritable problème environnemental et écologique.

L’article présente d’abord quelques chiffres montrant l’ampleur de la consommation d’énergie des data centers : « On estime que les quelques 3 700 data centers répartis sur l’ensemble de la planète consomment 2% de la consommation mondiale d’électricité. Ces millions de serveurs ne pèsent pourtant que pour 25% de la production globale de gaz à effets de serre imputables à Internet. Contre 28% pour la partie réseau et… 47% du fait des utilisateurs ! »

« Utiliser l’air extérieur pour refroidir les serveurs »

L’article souligne ensuite les différentes solutions mises en avant par les entreprises de l’internet utilisant des data centers, entreprises directement concernées par le problème écologique que pose ces derniers. Car comment refroidir ces lieux où la chaleur liée à la consommation d’énergie ne fait que grandir ?

Selon l’article d’Orange, divrses solutions ont déjà été pensées ou mises en œuvre par plusieurs entreprises, avec plus ou moins de succès : « Microsoft avait en projet d’implanter des fermes de serveurs en Sibérie, l’hébergeur français OVH ouvre un data center géant au Québec, Google a déposé un brevet pour des data centers en pleine mer, IBM expérimente Cool Blue, un système de circulation d’eau réfrigérée dans la porte des armoires serveurs (…). »

Mais selon le même article, la solution la plus simple reste la plus efficace pour combattre cette chaleur : il suffit simplement d’ouvrir en grand les volets, selon la méthode du « free cooling ». «  Si la température de l’air extérieur atteint la température de l’air extrait des serveurs, le système mixe free cooling et système traditionnel : c’est le free cooling partiel. »

Une solution naturelle donc, qui respecte l’environnement tout en permettant aux data centers de chauffer à leur guise.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



RSS
Twitter
Facebook
Recherche